Kevin Durant, OKC, Thunder
Kevin Durant, leader du Thunder | LAYNE MURDOCH / NBAE / GETTY IMAGES / AFP

Un Thunder record, les Lakers en déroute

Publié le , modifié le

Dans le sillage de son impressionnant franchise-player Kevin Durant (33 pts, 13 rbds), le Thunder a décroché une 25e victoire en 30 matches synonyme de meilleur départ de l'histoire de la franchise. Dans son Cheesepeake Energy Arena, OKC a étrillé les Rockets (117-86) et reste leader de la Conférence Ouest avec le meilleur bilan de la Ligue. Tout l'inverse de Lakers à la dérive. Battue pour la 5e fois d'affilée par les 76ers (111-104), la franchise californienne est 13e à l'Ouest.

Enorme! A l'image des prestations de son leader Kevin Durant, létal depuis le début de saison (28,5 pts, 8,3 rbds, 4,8 pd en 30 matches), le Thunder foudroie tous ses adversaires. Dernière victime en date, les Houston Rockets n'ont rien pu faire pour empêcher Oklahoma City de signer le meilleur début de saison de son histoire. Finaliste NBA trop tendre en 2012, l'ancienne franchise de Seattle est au firmament de la Ligue et de la très relevée Conférence Ouest. Même l'absence de leur meneur Russel Westbrook, deuxième arme offensive derrière "Durantula", ne semble pas perturber les hommes de Scott Brooks. Au contraire, la nouvelle blessure de son all-star a permis à d'utres joueurs de briller. Face à des Rockets invaincus depuis trois matches, KD (33 pts, 13 rbds, 5 pd) a reçu les soutien de Jeremy Lamb (22 pts, 5 rbds, 5 pd) et Reggie Jackson (16 pts, 8 pd). Deux jeunes joueurs de moins de 23 ans qui dynamisent le banc du Thunder cette saison. Non content de posséder une telle force de frappe offensive, OKC peut également compter sur une défense de fer. Cette nuit, ils ont mis sous l'éteignoir leur ancien pistolero James Harden (8 pts à 2/9 aux tirs) et le massif Dwight Howard (9 pts à 4/13 aux tirs) pour s'offrir un succès aisé. Impressionnant...

Vidéo: Le résumé du match Oklahoma-Houston​

Derrière cette jeune bande de loups affamés, les Spurs continuent de s'accrocher. Grâce aux apports prolifiques de Boris Diaw (14 pts, 6 rbds, 7 pd) et de Manu Ginobili (28 pts), sortis du banc, San Antonio a pris le dessus sur les Kings. Avec un Tony Parker en jambes (22 pts, 7 pd) un Tim Duncan toujours aussi précieux (17 pts, 13 rbds), les troupes de Popovich prouvent une nouvelle fois leur supériorité face à une formation de moindre rang. Un succès qui leur permet de ne pas perdre la trace du Thunder malgré deux défaites face à la franchise à l'Eclair depuis le début de l'exercice 2013/2014. Egalement défaits par les Blazers, les Clippers et les Pacers, les Texans sont bien conscients qu'il ne faut pas lâcher les matches face aux équipes plus faibles pour rester dans la danse. Au grand dam de Cousins (29 pts, 14 rbds), Gay (24 pts, 9 rbds) et Isaiah Thomas (27 pts, 9pd), particulièrement inspirés sur le parquet de l'AT&T Center. 

Vidéo: ​Le résumé du match Spurs-Kings

Si les Spurs tiennent leur rang dans cette Conférence Ouest, une autre franchise mythique est dans la panade. Défaits par les Philadelphie 76ers, les Lakers ont enchaîné un 5e revers de rang et pointent désormais à 4 succès des Mavericks, 8e et dernière équipe virtuellement qualifiée pour les playoffs. Privés de Kobe Bryant et de Pau Gasol, les Angelinos ont baissé pavillon devant Young (25 pts, 9 rbds), Hawes (19 pts, 8 rbds), Turner (22 pts) et consorts. Sur leur 14 dernières sorties, les hommes de Mike d'Antoni n'en ont remporté que 4. Bryant absent pour un moment encore, rien ne semble indiquer un futur radieux pour LA malgré la prise de leadership de Nick Young (26 pts) ou les performances de choix de Jordan Hill dans la raquette (18 pts, 13 rbds) et de Jodie Meeks à l'arrière (15 pts). Pour la première fois depuis 2005, la franchise Pourpre et Or pourrait ne pas voir le printemps...

Vidéo: Le résumé du match Lakers-Sixers

Les résultats de la nuit:
LA Lakers - Philadelphie 104 - 111
Cleveland - Golden State 104 - 108 a.p.
Orlando - Atlanta 109 - 102
Oklahoma - Houston 117 - 86
San Antonio - Sacramento 112 - 104

Jerome Carrere

NBA