Tony Parker, Spurs
Tony Parker | D. CLARKE EVANS / NBAE / GETTY IMAGES / AFP

Un Parker colossal assomme les Lakers

Publié le , modifié le

Auteur de 28 points et 7 passes décisives, Tony Parker a été l'artisan principal du 2e succès des Spurs face aux Lakers lors du 1er tour des playoffs NBA (102-91). A l'Ouest toujours, Oklahoma City a peiné pour venir à bout des Houston Rockets (105-102) alors que dans la Conférence Est, Indiana s'est une nouvelle fois tranquillement imposé devant Atlanta (113-98).

Blessé en fin de saison régulière au point de manquer de nombreux matches, Tony Parker semble être remis sur pied. Solide lors du succès inaugural des siens (18 pts, 8 p.d, 3 interceptions) le meneur français a élevé son niveau de jeu dans ce Game 2. Impérial, TP a écoeuré la défense des Lakers grâce à une belle adresse (9/20 aux tirs dont 1/2 à trois points, 9/10 aux lancers-francs), pour une carte à 28 points, 7 passes décisives et aucun ballon perdu. En face, les hommes de Mike d'Antoni n'ont jamais fait illusion, dominés dans les quatre quart-temps. D'autant que dans le sillage de leur leader, les Spurs ont brillé collectivement. Shootant à 51% de réussite, les Texans ont profité de leur insolente réussite longue distance (7/14 à trois points) pour faire entendre raison à leurs visiteurs.

Parker en leader

Rarement secoué à l'AT&T Center en saison régulière, les troupes de Gregg Poppovich partent en Californie avec le sentiment du devoir accompli et deux victoires dans la besace. Si Parker a guidé les siens, Kawhi leonard (16 pts, 8 rbds), Tim Duncan (16 pts, 5 rbds), Manu Ginobili (13 pts, 7 pd, 5 rbds en... 19 minutes) et Matt Bonner (10 pts) l'ont parfaitement épaulé. Non contents de repartir fanny de San Antonio, les Pourpre et Or déplorent deux nouvelles blessures. Les malheureux se nomment Steve Nash et Steve Blake. Déjà privés de Kobe Bryant, la mission deviendrait impossible pour les Lakers si sa traction arrière titulaire venait à renoncer au Staples Center. Chez les quadruple champions NBA, Dwight Howard (16 pts, 9 rbds, 4 contres), Steve Blake (16 pts, 6 p.d) et Pau Gasol (13 pts, 9 rbds) n'ont pas suffi.

Leader de la Conférence Ouest devant les Spurs à l'issue de la saison régulière, le Thunder a imité son dauphin en doublant la mise face aux Rockets. Vainqueurs sans coup férir du Game 1 (120-91), les partenaires d'un Kevin Durant décisif en fin de match (29 pts, 9 p.d) malgré une adresse suspecte (2/9 à trois points) ont dû batailler jusqu'au bout pour conserver l'avantage du terrain. Un gros passage à vide dans le dernier quart-temps et un 17-2 encaissé ont bien failli les condamner alors que l'accélération de Russell Westrbook (29 pts) dans le 3e quart-temps semblait leur avoir donné un avantage suffisant. Tout juste élu troisième meilleur défenseur de la Ligue, Serge Ibaka s'est lui charger de verrouiller la peinture (6 contres pour 12 pts et 11 rbds).

Le Thunder bataille dur

Surmotivé face à ses ex-partenaires, James Harden a gardé les Rockets dans le match. Sifflé par son ancien public de la Chesapeake Energy Arena, le barbu texan a réalisé un énorme chantier, terminant meilleur marqueur de la rencontre (36 pts, 11 rbds, 6 p.d). Jérémy Lin blessé en deuxième période, l'étonnant rookie Patrick Beverley a été son premier lieutenant avec 16 points, 12 rebonds et 6 passes décisives. Houston a prouvé qu'il pouvait rivaliser avec OKC. Le prochain match dans le Texas samedi pourrait bien réserver une belle suprise aux ouailles de Kevin McHale.

Une ambition qu'Atlanta ne peut avoir. Nettement défaits lors de la première rencontre de la série (17 points d'écart), les Hawks en ont pris 15 pour leur deuxième sortie. Gargantuesque au game 1 (23 pts, 11 rbds, 12 p.d), Paul George est toujours en chaleur mais sa température a chuté (27 pts, 8 rbds, 3 p.d). Dans la foulée de leur leader, les Pacers ont copié-collé leur prestation en ouverture de cette confrontation pour bâtir leur succès sur l'autel du collectif. Roy Hibbert a défendu sa raquette becs et ongles (15 pts, 9 rbds, 3 contres) pendant que George Hill enquillait les tirs comme des perles (22 pts à 7/12 aux tirs dont 4/7 derrière l'arc) et Gerald Green apportait son écot en sortie de banc avec 15 unités. Cantonné au banc, le Français Ian Mahinmi a mis à profit les trois petites minutes que lui a accordées Franck Vogel (2 pts, 3 rbds).

Indiana déroule

Du côté d'Atlanta, Johan Petro ne peut pas en dire autant. Malgré 13 minutes de jeu, l'ancien Palois n'a pu faire mieux que 4 points et 1 rebond. Pas assez  pour relayer efficacement ses leaders Al Horford (13 pts, 10 rbds), Josh Smith, Jeff Teague (16 pts) ou Devin Harris (17 pts). Coach Larry Drew va devoir trouver des solutions avant les deux matches dans l'état de Géorgie.

Conférence Est
A Indianapolis
Indiana - Atlanta 113 - 98
(Indiana mène la série 2-0)
   
Conférence Ouest
A Oklahoma City
Oklahoma City - Houston 105 - 102
(Oklahoma City mène la série 2-0)

A San Antonio
San Antonio - Los Angeles Lakers 102 - 91
(San Antonio mène la série 2-0)

Jerome Carrere

NBA