Steve Ballmer
Steve Ballmer, ancien N.1 du géant de l'informatique Microsoft | Stephen Brashear/Getty Images/AFP

Steve Ballmer, ancien patron de Microsoft, rachète les Clippers

Publié le , modifié le

Après la suspension à vie pour racisme de Donald Sterling, Steve Ballmer est officiellement devenu ce mardi le nouveau propriétaire des Los Angeles Clippers.

"L'opération par laquelle Steve Ballmer s'est portée acquéreur des Los  Angeles Clippers est officialisée à la suite de la décision d'un tribunal californien de confirmer l'autorité de Shelly Sterling (...) pour procéder à la vente de l'équipe, a indiqué la NBA dans un  communiqué. Le conseil des gouverneurs de la NBA avait approuvé auparavant l'opération et Ballmer est désormais le propriétaire des Clippers". La franchise californienne était depuis 1981 la propriété de Donald Sterling qui a été suspendu à vie en avril par la NBA pour racisme. Lors d'une conversation rendue public par le site internet TMZ, il avait enjoint son assistante, dont il était amoureux, "de ne pas s'afficher avec des noirs".

Ballmer, ancien N.1 du géant de l'informatique Microsoft, était parvenu à un accord avec l'épouse de Sterling, Shelly, pour racheter l'équipe de basket-ball pour un montant record de deux milliards de dollars. Sterling, un milliardaire de 80 ans qui a fait fortune dans l'immobilier, avait d'abord donné son accord à la vente avant de se rétracter brusquement fin  mai. Il avait saisi la justice pour contester son éviction de la direction de la holding familiale, propriétaire des Clippers, à la suite de deux expertises médicales qui l'ont diagnostiqué atteint de la maladie d'Alzheimer.

Le 28 juillet, après trois semaines de procès, le juge Michael Levana  avait donné son feu vert à la vente n'ayant trouvé "aucune preuve d'un complot secret" pour évincer M. Sterling. Ce dernier avait fait appel devant un tribunal de Los Angeles, appel rejeté vendredi. Il avait racheté les Los Angeles Clippers, alors basés à San Diego, pour 12 millions de dollars. Son rachat par Ballmer fait de la franchise californienne, qui n'a jamais remporté le moindre titre NBA, la deuxième équipe parmi les sports professionnels américains la plus chère.

AFP

NBA