Lebron James
Lebron James de retour à Cleveland | AFP

Retour gagnant pour Lebron James à Cleveland, Anthony Davis dans l'histoire, les Warriors s'enfoncent dans la crise

Publié le , modifié le

Nuit riche en émotions en NBA. Lebron James faisait son retour à Cleveland pour la première fois depuis son départ chez les Lakers. Et le King ne s'est pas gêné pour assommer son ancienne équipe, compilant 32 points et 14 rebonds. Autres stars de la soirée : Anthony Davis et Vince Carter. L'intérieur des Pelicans est entré dans l'histoire en devenant le 8ème plus jeune joueur de l'histoire à inscrire 10.000 points en carrière tandis que son compatriote des Hawks a atteint la barre symbolique des 25.000 points. En revanche, rien ne va plus chez les Warriors, qui ont enchaîné un quatrième revers consécutif après leur défaite face au Thunder. Une première sous l'ère Steve Kerr.

Lebron James soigne son retour à Cleveland

LeBron James s'est imposé de justesse avec les Lakers à Cleveland (109-105) mercredi pour son premier match face à son ancienne équipe depuis son départ l'été dernier pour la Californie. Contrairement à ce qu'il s'était passé en 2010 pour son retour dans sa franchise de cour après son premier départ à Miami, où il avait été conspué, chahuté et qualifié de traître, "King James" a été cette fois chaleureusement applaudi par les supporters de Cavaliers.

Un hommage vidéo lui a même été rendu en début de match, présentant ses plus belles actions et notamment son contre devenu légendaire lors de la finale 2016 contre Golden State qui avait offert aux Cavaliers le premier titre NBA de leur histoire. Sur le terrain, les Cavaliers, en pleine reconstruction avec le limogeage de leur entraîneur Tyronn Lue, n'ont en revanche fait aucun cadeau à Cleveland, s'imposant largement (109-105). King James a été étincelant, compilant 32 points et 14 rebonds. 
 

Anthony Davis et Vince Carter dans l'histoire 

Deux géants de la NBA ont soigné leurs statistiques cette nuit. Tout d'abord Anthony Davis. L'intérieur américain, qui réalise un excellent début de saison avec les Pelicans, a profité de la rencontre face aux Sixers pour passer la barre des 10.000 points en carrière. Il devient ainsi le 8ème plus jeune joueur de l'histoire de la NBA à atteindre ce total. L'intérieur all-star n'a en revanche pas pu éviter la défaite des siens contre un équipe de Philadelphie décidément très solide. Il s'est de même distingué par un Five by Five, chose assez rare sur une feuille de statistiques (16 points, 12 rebonds, 6 passes, 5 ballons volés et 5 tirs contrés). 

Autre moment fort de la nuit :  la performance XXL de Vince Carter avec les Hawks, qui ont battu les Raptors, leader à l'Est, sur leur terrain (108-124). À 41 ans, l'ailier d'Atlanta a enfin passé la barre des 25.000 points en carrière. Le tout sur un dunk exceptionnel au buzzer, qui plus est face à son ancienne franchise. L'histoire aura fait les choses correctement pour le leader des Hawks, qui se souviendra sans doute très longtemps de ce match ! 

Houston enchaîne, Golden State s'enfonce dans la crise

Les Houston Rockets ont oublié leur début de saison désastreux : ils ont décroché mercredi une cinquième victoire de suite face à Détroit (126-124) notamment grâce aux 43 points inscrits par James Harden. Pour la première fois de la saison, les Rockets sont entrés dans le top 8 de la conférence Ouest, synonyme de qualification pour les play-offs (8e, 9 v-7 d). Ils avaient débuté la saison avec cinq défaites en six matches, un bilan indigne d'un candidat au titre.  Mais depuis deux semaines, la franchise texane a retrouvé son style dominateur de 2017-18, à l'image d'un grand Harden. Le MVP en titre vient d'enchaîner trois matches à 27, 34 et 43 points. Les Pistons n'ont pus que constater les dégâts. 

En revanche rien ne va plus pour Golden State. Les double champions en titre ont concédé face à Oklahoma City une quatrième défaite consécutive (123-95) pour la première fois depuis la prise de fonction du coach Steve Kerr en juillet 2014. Les Warriors sont méconnaissables depuis deux semaines et cette soudaine méforme ne s'explique pas uniquement par les absences conjuguées de Stephen Curry et de Draymond Green, blessés. Devant leur public après trois défaites à l'extérieur la semaine dernière (Houston, Dallas et San Antonio), les joueurs de Steve Kerr ont manqué d'énergie et ont laissé OKC prendre rapidement le large, à l'image d'un Westbrook des grands soirs.

francetv sport @francetvsport