San Antonio Spurs NBA
Le banc des Spurs tout sourire, Kawhi Leonard, Tim Duncan, Tony Parker et Manu Ginobili | SIPA - JOE SKIPPER

Qui pour succéder aux Spurs ?

Publié le , modifié le

Après une première partie de saison pleine d’enseignements, les playoffs débutent ce samedi en NBA. 82 matchs qui ont permis de rabattre les cartes après le succès de San Antonio l’an dernier. De la prise de pouvoir de Golden State à la régénérescence des Cavs de Lebron James dur de savoir, cette année, qui sera sacré en juin prochain. Tour d’horizon des seize équipes en route pour le titre.

Les Spurs en route pour un difficile doublé

Tony Parker et les Spurs seront-ils capable de réussir un doublé ? Depuis l’arrivée des trois compères (Tim Duncan, Tony Parker et Manu Ginobilli), jamais les hommes de Gregg Popovich n’ont réalisé le repeat (deux titres d’affilée). Malgré leurs quatre bagues obtenues depuis 2003. Cette nouvelle saison régulière ne fait que renforcer l’idée que les Texans n’ont pas la même sérénité que l’an dernier. Sans Tony Parker blessé, le début de saison des Spurs fut catastrophique. Il a fallu attendre un sprint finish en boulet de canon et 11 victoires d’affilée pour enfin revoir le champion en titre au premier plan. Cependant un dernier contre temps à New Orleans mercredi soir a contraint San Antonio à redescendre de la deuxième à la sixième position. Sans l’avantage du terrain ils devront se défaire des Los Angeles Clippers de Chris Paul (3ème de la conférence Ouest) toujours avide de titre. Autant dire que la qualification pour la finale est loin d’être acquise.

Golden State dans la peau du favori

Les coéquipiers de Boris Diaw en sont néanmoins capables mais devront se coltiner et se défaire, un moment ou un autre, des redoutables Warriors. Il faut dire que Golden State, emmené par son futur MVP Stephen Curry, fait désormais figure de favoris de la conférence Ouest. Avec le meilleur bilan de la NBA (67 victoires en 82 rencontres) la formation de la baie de San Fransisco a toutes les armes en main pour accéder à une finale NBA qui lui échappe depuis 1975. Pour cela, les Warriors débuteront leur campagne, normalement sans grandes difficultés, contre le « petit poucet »  New Orleans et sa star Anthony Davis futur visage de la NBA tout comme Curry.

Hormis Golden State et les Spurs qui restent les deux favoris à l’Ouest, d’autres équipes peuvent jouer les trouble-fête dans une conférence hyper relevée. C’est le cas de Houston surprenants deuxième qui affrontera dans un derby du Texas électrique les  Dallas Mavricks, et l’infatigable Dirk Nowitzki. Avantage aux Rockets James Harden et Dwight Howard qui pourraient bien créer la surprise cette année. On gardera également un œil sur Memphis et Portland avec dans ses rangs Nicolas Batum.

LeBron James et les Cavs sans grands adversaires à l’Est

On en oublierait presque la conférence Est dotée d’un niveau beaucoup moins relevé que sa voisine. Il y a pourtant de grandes chances pour que le trophée Lary O’Brien soit levé de ce côté des Etats-Unis. A Cleveland plus précisément. L’enfant roi LeBron James, de retour dans sa contrée après son escapade a Miami, a su remettre sur pied des Cavs de nouveau favoris au titre. Déjà éliminé à ce stade de la compétition l’an dernier, Cleveland a retrouvé les hauteurs du classement grâce à l’arrivée l’été dernier du quadruple MVP. Après des débuts compliqués Kyrie Irving et Kevin Love ont parfaitement su se mettre au service de James. Permettant à Cleveland de terminer second de la conférence. Sur le papier les Cavaliers paraissent désormais archi favoris pour une place en finale. Ce serait la cinquième d’affilée pour King LeBron. Première étape dès dimanche face aux surprenants Celtics de Boston.

Derrière Atlanta fait figure d’épouvantail. Les Hawks sans réelle star, sont la belle surprise de cette saison en terminant en tête à l’Est. Calqués sur les systèmes de jeu de San Antonio, les hommes de Mike Budenholzer paraissent néanmoins un peu trop tendre pour pouvoir barrer la route toute tracée des Cavs. Premier tour néanmoins plus simple contre Brooklyn. Les Bulls de Chicago auront leur mot à dire, seulement si physiquement l’effectif est fiable. Inutile de rappeler les multiples pépins de Derrick Rose qui prive les hommes de Thibodeaux d’un titre. Les absences répétées cette saison de Joakim Noah ont également laissé apparaitre de grosses lacunes défensives. Sans cela les Bulls peuvent être redoutable avec notamment Pau Gasol retrouvé au meilleur niveau cette saison. Enfin l’affrontement Toronto-Washingthon sera surement le plus serré de ce premier tour. Réponse de cette longue route vers le titre courant juin. D’ici là le premiers tour débute dès ce week-end avec déjà des confirmations et des surprises comme les playoffs savent l’offrir chaque année.

Les matches du premier tour des Playoffs

Conférence Est
Atlanta - Brooklyn
Cleveland - Boston
Chicago - Milwaukee
Toronto - Washington
  
Conférence Ouest
Golden State - La Nouvelle-Orléans
Houston - Dallas
LA Clippers - San Antonio
Portland - Memphis

par Baptiste DENIS
@iMdoonit

NBA