LaMarcus Aldridge (Portland Blazers)
LaMarcus Aldridge (Portland Blazers) | CAMERON BROWNE / NBAE / GETTY IMAGES / AFP

Portland qualifié, les Spurs au match 7

Publié le , modifié le

Jamais dans l'histoire des play-offs NBA, le premier tour avait été aussi indécis avec cinq des huit séries qui se décideront ce week-end à l'issue du 7e et dernier match. Les play-offs 2014 sont-ils les plus beaux de l'histoire ? Ils réservent en tout cas leur lot de surprises et d'actions improbables. Vendredi soir, la palme est revenue au duel entre Portland et Houston, décidé par un spectaculaire panier à trois points à moins d'une seconde de la sirène. Portland a remporté son quatrième match contre les Rockets 99 à 98 grâce à Damian Lillard qui dispute à 23 ans ses premiers play-offs.

Portland qui n'avait plus survécu à la saison régulière depuis 2011, passe  pour la première fois depuis 2000 le stade du premier tour des play-offs. Les Rockets avec 34 points de James Harden et 26 de Dwight Howard pensaient  avoir fait le plus difficile en prenant deux points d'avance avec 9/10e de  seconde à jouer. La différence entre Portland et Houston qui ont disputé trois prolongations  en cinq matches et qui ne sont séparés que par deux points au total, était si  mince qu'il fallait un exploit individuel pour en décider l'issue. 

Les San Antonio Spurs devront, eux, disputer un 7e match. Ils ont concédé à Dallas leur troisième défaite en six matches contre les  Dallas Mavericks 113 à 111 et joueront leur saison sur un match dimanche à  domicile.

Le match N.7 le nec le plus ultra

On est loin de l'optimisme de la fin de la saison régulière terminée avec  le meilleur bilan de NBA (62 victoires, 20 défaites), sans oublier l'avantage  psychologique procuré par une série de dix victoires de suite contre Dallas. Tony Parker a pourtant tout essayé dans un 4e quart-temps enlevé au cours  duquel il a inscrit 12 de ses 22 points et qui a tourné au règlement de comptes  avec Monta Ellis (29 pts). 

Vidéo: le résumé de Portland-Houston

"On ne peut pas gagner des matches en commençant une rencontre aussi mal",  a-t-il regretté. "Le match N.7 en play-offs, c'est le nec le plus ultra, tout ce qu'on a  fait avant ne compte plus", a prévenu la star allemande de Dallas, Dirk  Nowitzki. 

La troisième rencontre de la soirée a tourné à l'avantage des Brooklyn Nets  qui ont terrassé les Toronto Raptors,  97 à 83. Les deux équipes sont à égalité trois victoires partout. Si Miami, le double tenant du titre, Washington et Portland peuvent suivre  ce dernière week-end du premier tour l'esprit libre, dix autres équipes ont  beaucoup à perdre. D'ici dimanche, des candidats déclarés au titre comme San Antonio, Oklahoma  City ou Indiana pourraient même avoir mordu la poussière.

Grégory Jouin @GregoryJouin