Stephen Curry (Golden State Warriors)
Steph' Curry est tout simplement injouable | Craig Mitchelldyer/AP/SIPA

Playoffs NBA - Curry est de retour, Miami égalise

Publié le , modifié le

Portland n'aura pas profité bien longtemps de l'absence de Steph' Curry. Forfait au match 3, le meneur des Warriors est sorti du banc pour rappeler à tous qu'il est le meilleur joueur du monde lors du match 4, donnant la victoire aux siens après prolongation (132-125) et un avantage quasi-décisif dans la série (3-1). Dans l'autre match de la nuit, Miami a égalisé à 2-2, là aussi en prolongation (94-87).

Portland - Golden State : Curry est magique

Golden State mène la série 3-1

Si vous pensiez que Stephen Curry manquerait de rythme lors de son retour sur les parquets, rangez vos certitudes. Brillant comme à son habitude, le meneur de jeu des Golden State Warriors a fait voler en éclats toutes les prédictions en scorant 40 points (avec 9 rebonds et 8 passes s'il vous plaît) dont 10 dans le dernier quart-temps et 17 (!) en prolongation pour donner la victoire aux Champions en titre (132-125) sur les Blazers. Car oui, les Warriors ont été malmenés, et ce malgré la maladresse de Damian Lillard (36 points, 10 passes et 6 rebonds mais 9/30 au tir) et C.J. McCollum (24 points à 9/23).

Pour son retour, Curry s'est assis sur le banc. Steve Kerr attendait sans doute de savoir comment le match allait se dérouler pour lancer à nouveau son meneur dans l'arène. La rapide prise d'avantage par les Blazers l'a contraint à lâcher le fauve. Auteur de 13 points avant le dernier quart-temps, le probable futur double MVP n'était pas au mieux, assez maladroit. Oui mais, Steph' Curry est le joueur le plus excitant à voir jouer depuis que Kobe Bryant n'est plus le vrai "Mamba". Alors que Portland s'accroche, Curry porte les siens en scorant 10 points dans les douze dernières minutes. Avant un nouveau chef-d'oeuvre. La prolongation sera son jardin. Le Moda Center et Paul Allen, le propriétaire de la franchise de Portland, n'en croient pas leurs yeux. Auteur de 17 points, Curry domine à lui tout seul (les autres joueurs de Golden State ne marquent que quatre points, Portland 14) son adversaire. Que pouvait rêver de mieux la NBA qu'un retour en fanfare de son chouchou ? A Oklahoma City ou à San Antonio, on en tremble d'avance.

Miami - Toronto : Wade permet à Miami d'égaliser

Les deux équipes sont à égalité à 2-2 dans la série

Il était écrit que les matches de la nuit se joueraient en prolongation, le Portland-Golden State n'a fait que suivre l'exemple donné par Toronto et Miami. Les deux franchises, privées de leur pivot respectif Valanciunas et Whiteside, démarrent une nouvelle série dans laquelle les seconds couteaux vont avoir leur mots à dire à l'intérieur. A Toronto, Bismack Biyombo a saisi l'occasion (13 points et 13 rebonds) mais les Raptors ont une nouvelle fois été trahis par leur ligne arrière. Si Kyle Lowry avait brillé au match 3, il a encore dévissé (10 points à 2/11) la nuit dernière tout comme DeMar DeRozan (9 points à 4/17). Malgré cette faillite, Toronto aurait pu l'emporter sans un grand Dwyane Wade. Plus jeune que jamais, le MVP des Finales 2006 a été décisif pour égaliser à 83-83 à 12 secondes de la fin en pénétration avant de réaliser une interception décisive sur Terence Ross et de claquer un dunk pour sceller le sort du match. Les 30 points de son arrière, et une excellente défense, permettent au Heat de mettre la pression sur les Raptors avant le retour au Canada pour le match 5.

NBA