DeMar DeRozan
DeMar DeRozan | Vaughn Ridley / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Play-offs : Toronto et Atlanta reprennent les devants

Publié le , modifié le

Suite à leurs victoires respectives sur Indiana et Boston, Toronto et Atlanta ne sont plus qu'à une victoire de la demi-finale de la Conférence Est.

Atlanta a repris les devants face à Boston en s'imposant largement mardi 110-83, ce qui l'amène à une victoire de la qualification. Les Hawks valideraient leur billet pour les demi-finales de la Conférence Est s'ils l'emportaient jeudi à Boston lors du match N.6. Dans une rencontre à sens unique, Mike Scott s'est illustré côté Atlanta avec 17 points, au contraire de son adversaire Isaiah Thomas, qui a passé une sale soirée: hué par le public, le meneur a rendu une maigre fiche de 7 points à 3 sur 12 aux tirs, avant de quitter le terrain dans le dernier quart-temps, apparemment touché à la cheville.
Dans cette série, Boston a pris l'habitude d'accuser d'importants retards au score avant de les combler. Mais ce scénario ne s'est pas répété mardi, Atlanta ne laissant aucune chance aux Celtics aux deuxième et troisième actes.

Les joueurs du Massachusetts avaient pourtant bien entamé la partie en menant 29-19, mais Atlanta a infligé un 28-10 pour atteindre la pause avec huit points d'avance. Après la mi-temps, Kyle Korver, Scott, Paul Millsap et Dennis Schroder ont enchaîné les trois points, permettant aux Hawks de se mettre à l'abri (+22). Boston n'est jamais revenu et n'a dorénavant plus le droit à l'erreur.

Toronto, quinze ans après ?

Toronto a su rattraper un retard de 13 points pour battre sur le fil Indiana 102-99 mardi et prendre l'avantage dans leur duel du 1er tour des play-offs NBA, à un pas de la demi-finale de Conférence Est. Après cette victoire à domicile, les Raptors ne sont donc plus qu'à une victoire de la qualification avant le match N.6 vendredi à Indianapolis. Deuxièmes de la conférence Est à l'issue de la saison régulière, ils n'ont dépassé le premier tour des play-offs qu'une seule fois dans leur histoire, en 2001.

La franchise canadienne n'en menait pourtant pas large à la fin du troisième quart-temps, lorsque les Pacers avaient pris une avance conséquente (90-77). Mais elle a réagi au meilleur moment, infligeant un 15-2 à Indiana dans la première moitié du dernier acte, avec un dunk rageur du rookie Norman Powell marquant l'égalisation à 92-92. Un panier à trois points de DeMar DeRozan, meilleur marqueur de son camp avec 34 unités, permettait ensuite aux Raptors de passer devant pour la première fois avant de s'imposer au finish.

En face, la performance de la star des Pacers Paul George (39 points, 8 rebonds, 8 passes décisives) aura été vaine.

francetv sport @francetvsport