Ben Simmons et Markelle Fultz, pépites des Sixers
Ben Simmons et Markelle Fultz, pépites des Sixers | Abbie Parr / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

NBA : Philadelphie, jeune épouvantail

Publié le , modifié le

Portés par leur rookie Ben Simmons, les Sixers ont impressionné lors du match face à Miami. Une victoire écrasante (130-103) mais pas surprenante. Au vu du tableau qui se présente, Philly peut rêver loin. Un début d’aboutissement pour une franchise qui raclait les tréfonds de la ligue il y a peu.

Qu’elle semble loin la saison à 12% de victoires ! Il y a deux ans presque jour pour jour, Philadelphie s’inclinait à Chicago pour la 72e fois de la saison. Deux étés et un exercice 2016-2017 terne plus tard, les Sixers déboulent en playoffs.

Finies les saisons galères, les débuts d’été en roue libre et les défaites volontaires. Les Sixers sont de retour et ils ne comptent pas s’arrêter là. 3e de la conférence devant les Cavaliers d’un certain LeBron James, la franchise rouge et bleue peut voir grand pour ces playoffs. Adversaire du Heat au premier tour, Philly pourrait retrouver Boston ou Milwaukee au deuxième tour en cas de succès. Pour Rodi, fan des Sixers depuis 7 ans et gestionnaire de la version française du compte Twitter de la franchise, “Philadelphie est capable d’atteindre les finales de conférence. Les Celtics peuvent nous poser des difficultés avec leur défense mais l’absence de Irving et de Smart joue en notre faveur”.

Le Heat avant Boston puis Cleveland ?

Pour cela, il faudra d’abord battre Miami, un adversaire à la portée des Sixers. Lors du premier match, le Heat n'a pas réussi à s'ajuster pour stopper les offensives de son adversaire. Cette nuit (02h00, heure française) Miami retourne au Wells Fargo Center pour tenter de prendre l'avantage du terrain. Si Philly venait à éliminer Miami, les Celtics ou les Bucks se profileraient.  En cas de qualification face au vainqueur de Boston/Milwaukee, les Sixers pourraient retrouver Cleveland, l’ogre de la conférence Est. Pour jauger la difficulté de ce potentiel adversaire, il faudra voir le parcours des Cavaliers en playoffs. En cas de difficultés majeures, les Sixers pourraient rêver en grand. 

Avant Cleveland, Miami. Brett Brown, le coach, devrait bientôt voir Joël Embiid revenir avec un masque après sa fracture du plancher orbital. Absent depuis fin mars, le pivot camerounais est tout proche d’un retour. “Si on avait perdu le match 1, il aurait été de retour” pense Rodi. Sans l’extravagant Embiid, Philly pourra compter sur son autre pépite, Ben Simmons.

"L'avenir est à nous"

Auteur d’une saison immense, agrémentée dans peu de temps d’un probable titre de meilleur rookie de l’année l’australien impressionne. Avec 15.8 points, 8.2 passes décisives et 8.1 rebonds, Simmons est partout. Lors du match 1 face au Heat, il était attendu au tournant pour son premier match de playoffs. Il a répondu présent avec 17 points, 9 rebonds et 14 passes décisives. Maître du jeu, c'est lui qui impose le tempo du match. 

Pour battre Miami et rêver plus grand, Philadelphie aura besoin de Ben Simmons mais pas seulement. J.J. Redick aura un rôle essentiel et le retour de Joël Embiid sera indispensable pour terrasser la conférence Est. Pour Rodi, “le titre est quasi impossible, mais l’avenir est à nous !”

Léo de Garrigues @El2ga