Paul Pierce
Paul Pierce est désormais retraité des parquets | HARRY HOW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Paul Pierce officiellement à la retraite, une nouvelle légende de la NBA s’en est allée

Publié le , modifié le

Après Kobe Bryant et Tim Duncan en 2016, la NBA perd une autre de ses légendes. Avec 19 saisons dans les jambes, c’est désormais au tour de Paul Pierce de prendre sa retraite, le sentiment du devoir accompli.

L’heure était venue. Paul Pierce a officiellement tiré sa révérence dimanche soir suite à la défaite de ses Clippers à l’issue du match 7 du premier tour des Playoffs, face aux Jazz de Rudy Gobert. A 39 ans, « The Truth » admet qu’il aurait « aimé une sortie à la Peyton Manning », légende du football américain partie à la retraite après avoir remporté le Super Bowl de 2016. Mais outre la symbolique, Pierce n’a rien à lui envier.

La légende de « The Truth »

Tout commence en 1998. Avec le 10e choix de la draft, Boston compte recruter un jeune Allemand totalement inconnu outre-Atlantique, un certain Dirk Nowitzki. Mais quelques minutes avant le choix fatidique, Mark Cuban, le propriétaire de Dallas, leur grille la priorité. Soit. Les Celtics doivent alors improviser une solution de rechange. Et quel plan B ! En jetant leur dévolu sur Paul Pierce, ailier de la fac de Kansas à la réputation de grande gueule, jamais les C’s n’auraient cru engager un futur Hall of Famer.

Car 19 saisons et 10 sélections au All Star Game plus tard, agrémentés d’une bague de champion (2008) et d'un trophée de MVP des finales cette même année, "The Truth" peut avoir le sentiment du devoir accompli. En compilant des moyennes de 19.7 points, 5.6 rebonds et 3.5 passes décisives en carrière, l’éternel Celtic peut se retirer le cœur léger. Il ne lui reste plus qu’à voir son numéro 34 flotter au-dessus du TD Garden, son antre de toujours, dont il a fait ses adieux le 5 février dernier en embrassant le logo au milieu du parquet avant le coup d’envoi. Tout un symbole. Même s’il a depuis porté les maillots des Nets, Wizards et Clippers, Paul Pierce restera « à jamais vert ».

Vers un nouveau rôle à Boston ?

L’homme aux 26 403 points (15e de l’histoire) pourrait bien revenir dans sa franchise de cœur. Invité dans une radio américaine locale, le co-propriétaire des Celtics, Wyc Grousbeck, a confié avoir eu « des conversations avec des proches de Paul Pierce, qui a clairement dit que Boston était sa maison et je veux qu’il revienne ».

En attendant de le voir un jour de l’autre côté du banc, voici, pour les plus nostalgiques, ses meilleures actions en carrière :

NBA