Tony Parker
Tony Parker | RONALD MARTINEZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Parker "espère vraiment jouer" le match 4

Publié le , modifié le

Ayant ressenti une douleur aux ischio-jambiers lors du match N.3 de la finale NBA contre Miami, Tony Parker a passé des examens. "Je viens de passer l'IRM. Résultat: je souffre d'une légère élongation à l'ischio. On verra demain comment je me sens, j'espère vraiment jouer!!!", a-t-il écrit sur sa page Facebook. "Ce ne sera pas la première fois que je joue avec une blessure, et ce ne sera pas la dernière". Les San Antonio Spurs mènent actuellement par deux victoires à une contre le Heat, champion en titre.

N'attendez jamais que Tony Parker s'avoue vaincu. En finale de la NBA encore moins que le reste de la saison. A la veille du match N.4 contre Miami, le deuxième à domicile pour son équipe de San Antonio, le meneur de jeu français n'est pas encore certain de jouer. Mais il fera tout pour être sur le parquet. "Je viens de passer l'IRM. Résultat: je souffre d'une légère élongation à  l'ischio. On verra demain comment je me sens, j'espère vraiment jouer!!!", a  écrit Parker sur son compte Facebook. "C'est une petite blessure, ce ne sera pas la première fois que je joue avec une blessure et ce ne sera pas la dernière", a-t-il ajouté.

Lors du match N.3, il n'a disputé que huit minutes lors de la deuxième période, ayant "senti un truc au niveau des ischio-jambiers". Et il n'avait pas pris de risque: "Quand j'ai joué les deux premières minutes du dernier quart-temps, je me  suis senti moyen. On a décidé avec 'Pop' (Gregg Popovich, entraîneur des Spurs)  de ne pas prendre de risque. Il faut se préserver pour les matches 4 (jeudi) et  5 (dimanche), qui vont être bien plus durs que ça". Ce truc, c'est donc une élongation. Si le match N.3 était déjà presque plié (+23 pour les Spurs)  lorsqu'il a ressenti cela, la prochaine confrontation contre le champion en titre devrait être un sommet, car cela sera l'avant-dernière occasion pour les Floridiens de reprendre l'avantage du terrain. Vainqueurs du premier match à Miami, les Texans peuvent en effet remporter le titre à l'issue des deux prochains matches, tous joués à domicile.

De Colo bénéficiaire d'une possible absence de Parker ?

Surveillé comme le lait sur le feu par Miami, il est l'objet de prises à  deux permanentes, ce qui ouvre de bonnes positions de shoot à des joueurs comme  Gary Neal ou Danny Green, très en vue depuis le début de la finale. "Nous avons besoin de 'TP'", a souligné l'ailier remplaçant Neal  (24 points dans le match N.3), un des grands bénéficiaires de la défense serrée de Miami sur Parker. "Il a été notre meilleur joueur toute la saison. Il marque des points, facilite le jeu, il nous amène de la confiance et de la solidité  sur le terrain. Je suis sûr qu'il fera tout pour être sur le parquet (jeudi)." Sans Parker, la balle reviendrait probablement plus souvent dans les mains  de l'Argentin Manu Ginobili, pourtant en difficulté depuis le début de la  finale (8 pts par match à 37% de réussite), car le meneur remplaçant des Spurs, Cory Joseph, est probablement encore tendre pour être titulaire en finale NBA. L'arrière Français Nando de Colo pourrait par ailleurs être sur la feuille  de match pour la première fois de la finale.

NBA