Tony Parker
Depuis treize ans déjà, Tony Parker montre la voie aux Spurs | NBAE Noah Graham/NBAE via Getty Images/AFP

Parker dans l’histoire des playoffs

Publié le , modifié le

Tombeur cette nuit d’Oklahoma City en ouverture des finales de conférence Ouest, San Antonio continue de défier les lois de la régularité en NBA. Son meneur Tony Parker, qui à tout juste 32 ans joue les treizièmes phases finales de sa carrière, continue lui de se hisser dans l’histoire des playoffs. Dans plusieurs catégories statistiques, le Français côtoie désormais les plus grands joueurs de tous les temps.

Le dixième passeur 

En distribuant 12 offrandes contre le Thunder la nuit passée, Tony Parker est devenu le dixième meilleur passeur de l’histoire des playoffs. Il devance désormais LeBron James, Isiah Thomas (le mythique meneur des "Bad Boys" de Detroit dans les 90's), et même le légendaire Jerry West (dont le profil figure sur le logo de la NBA). 

Le meilleur marqueur européen de l'histoire

Il y a deux semaines, déjà, Parker avait frappé fort en devenant face à Portland le 16e meilleur marqueur NBA en phases finales, devant les Hall of Famers Kevin McHale et Dennis Johnson. Si le Tricolore (3536 points) est encore loin de Michael Jordan, il devance déjà Dwyane Wade, mais aussi et surtout l'Allemand Dirk Nowitzki, devenant ainsi le meilleur scoreur européen des playoffs. Si l'on ne retient que les meneurs, "TP" est troisième, derrière les Lakers Magic Johnson et Jerry West. Dans peu de temps, le numéro neuf texan passera même devant Wilt Chamberlain, l'homme qui a un jour marqué 100 points en un match NBA...

Devant Jordan en termes de matches joués

La statistique la plus impressionnante concerne peut-être le nombre de matches de playoffs joués par Tony Parker, puisqu'à 32 ans "seulement", le Tricolore en affiche déjà plus que John Stockton, le meilleur passeur de l'histoire, et Michael Jordan, le meilleur joueur de tous les temps. D'ici la fin de l'exercice 2013-14, il pourrait même passer devant "Magic" et intégrer le Top 10. Il faut dire qu'en 13 saisons, le meneur français s'est toujours qualifié pour les phases finales, et a passé au moins un tour à onze reprises, pour quatre finales et trois titres. 

NBA