Ouïghours : la NBA se retire d'une académie au Xinjiang en Chine

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
NBA

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La NBA a dit mercredi couper ses liens avec un centre d'entraînement dans la région du Xinjiang, nord-ouest de la Chine, où Pékin est accusé d'atteintes aux droits de l'Homme contre la minorité musulmane ouïghoure.

L'annonce du retrait de la NBA de cette vaste région occidentale de la Chine a été formulée dans une lettre à la sénatrice américaine Marsha Blackburn, qui questionnait les liens entretenus par la Ligue nord-américaine de basket en Chine, dans un contexte de tensions entre Washington et Pékin.

"La NBA n'a pas eu d'implications avec l'académie de basketball au Xinjiang depuis plus d'un an, et la relation a pris fin" désormais, a affirmé dans cette lettre le commissaire adjoint de la NBA Mark Tatum. Les Etats-Unis ont récemment pris des sanctions contre plusieurs dirigeants chinois accusés de réprimer la minorité ouïghoure, alors que la Grande-Bretagne et la France ont dénoncé des pratiques que la Chine récuse.

Une nouvelle tension après l'arrêt de la diffusion des matches de NBA en Chine

Les Ouïghours constituent près de la moitié de la population du Xinjiang. Très majoritairement musulmans, ils parlent pour la plupart une langue turcique (de la même famille que le turc) mais pas forcément le chinois. Des experts et des organisations de défense des droits de l'Homme accusent Pékin d'avoir fait interner jusqu'à un million de musulmans, principalement d'ethnie ouïghoure, dans des camps de la région au nom de la lutte antiterroriste.

à voir aussi La Premier League n'est plus diffusée en Chine sur fond de tensions géopolitiques entre les deux pays La Premier League n'est plus diffusée en Chine sur fond de tensions géopolitiques entre les deux pays

La Chine dément ce chiffre et affirme que ces personnes sont emmenées dans des centres de formation professionnelle, destinés à les aider à trouver un emploi afin de les éloigner de la tentation de l'extrémisme. Par ailleurs, M. Tatum a déclaré que la Ligue avait perdu "des centaines de millions de dollars" de revenus après le départ de diffuseurs chinois à la suite d'une crise provoquée en octobre dernier par le tweet de l'ex-manager général des Houston Rockets, Daryl Morey, qui soutenait les manifestants prodémocratie de Hong Kong.

Stoppée en mars en raison de la pandémie de Covid-19, la NBA doit reprendre jeudi prochain dans une "bulle" formée au Disney World d'Orlando, en Floride.

AFP