Oklahoma City Thunder
Kevin Durant au rebond | AFP - ROCKY WIDNER

Oklahoma prend la tête à l'Ouest

Publié le , modifié le

A la faveur de sa victoire face à Golden Stade (116-97), Oklahoma City a pris la tête de la Conférence Ouest avec une victoire d'avance - et aussi un match d'avance - sur les San Antonio Spurs. Kevin Durant a terminé meilleur marqueur de la rencontre avec 31 points. A l'Est, la série de 13 victoires consécutives des New York Knicks s'est arrêtée dans la salle des Chicago Bulls. Malgré les 36 points de Carmelo Anthony, nouveau meilleur marqueur de la ligue, les Knicks se sont inclinés 118-111.

cLa lutte pour la première place de la conférence Ouest sera âpre jusqu'au bout. Le chassé-croisé entre le Thunder et les Spurs a connu un nouvel épisode jeudi soir avec la victoire d'Oklahoma face aux Golden State Warriors, sixièmes et déjà qualifiés pour les playoffs. Les coéquipiers de Kevin Durant, auteur d'un match plein (31 points, 10 rebonds, 8 passes décisives), ont fait la différence dans le 3e quart-temps en infligeant notamment un 22-5 dans les premières minutes avant que Durant n'offre 20 points d'avance à une minute de la fin de la période grâce à un 3 points (94-73).

Il n'aura manqué que deux passes à Durant pour signer le deuxième triple-double de sa saison, le premier ayant été réalisé face aux... Warriors le 18 novembre dernier. Dans le sillage de leur leader, les habituels lieutenants ont assuré : Russell Westbrook a inscrit 18 points et distribué 9 passes, Serge Ibaka a marqué 17 points et capté 7 rebonds et le meneur remplaçant Kevin Martin a inscrit 23 points (8/10 aux tirs dont 4/5 à trois points). En face, Tim Curry a inscrit 22 points.

Les Bulls, tueurs de série

Après avoir stoppé le Heat sur la route du record de victoires consécutives en NBA, les Bulls ont remis ça face aux Knicks. Toujours sans Joakim Noah, qui n'a joué qu'un seul des onze derniers matches en raison d'une inflammation de la voûte plantaire droite, Chicago avait stoppé Miami qui restait sur 27 succès de rang fin mars. Jeudi soir, ils ont brisé la série de New York qui arrivait au United Center fort de 13 victoires d'affilée. Chicago est la la deuxième équipe de l'histoire à stopper deux séries d'au  moins 13 victoires consécutives dans la même saison, après Phoenix en 1990-91.

Sans leur "Frenchy", les hommes de Tom Thibodeau ont pu compter sur Jimmy Butler (22 points, 14 rebonds, 3 interceptions, 3 contres et 2 passes décisives) et le double-double de Carlos Boozer (13 points-15 rebonds, tous défensifs), mais surtout sur leur remplaçant Nate Robinson, auteur de 35 points (10/18 aux tirs, dont 5-11 à 3 points et 10/10 aux lancer-francs) en 33 minutes. Malgré les 36 points et 19 rebonds de Carmelo Anthony, qui a fait honneur à sa place de n°1 des marqueurs de la Ligue  (28,7 points par match), bien secondé par les 28 points et 14 rebonds de J. R. Smith, les Knicks n'ont rien pu faire face à la furia offensives des Bulls (6 joueurs à plus de 11 points ou plus) et se consoleront avec le titre, déjà acquis, de la division Atlantique, le premier depuis 1994.

Les résultats de la nuit

Golden State - Oklahoma 97 - 116
Chicago - New York Knicks 118 - 111 a.p.

 

NBA