Kyrie Irving se régale dans la défense d'Oklahoma City
Kyrie Irving se régale dans la défense d'Oklahoma City | LAYNE MURDOCH JR. - NBAE - GETTY IMAGES - AFP

Oklahoma City à la peine

Publié le , modifié le

Troisième défaite de rang pour Oklahoma City qui a chuté à domicile face à Cleveland (114-104) malgré les 28 points, 10 rebonds et 9 passes de Kevin Durant. San Antonio profite de la défaite du Thunder pour se rapprocher après sa victoire sur Detroit (120-110) dans une nuit où les Français ont brillé en NBA.

Que se passe-t-il à Oklahoma City. Intenable avant le all-star break, le Thunder semble chercher un second souffle à l'amorce de la dernière ligne droite de la saison régulière. Est-ce le retour de Russell Westbrook dans l'effectif qui perturbe les plans de Scott Brooks, le coach d'OKC ? Toujours est-il qu'après des revers, loin d'être déshonorants face à Miami et aux Clippers, le Thunder a perdu son troisième match consécutif, à la maison qui plus est et face à une équipe de Cleveland, loin de se battre pour les Playoffs à l'est. Cette nuit, et pour la quatrième fois consécutive, Oklahoma City a encaissé plus de 100 points. Pour une équipe capable d'étouffer son adversaire quand elle le désire, c'est trop. L'absence de Kendrick Perkins en intimidateur dans la peinture se fait sentir. Face à Cleveland, Oklahoma City était encore en tête à l'amorce du dernier quart-temps avant d'encaisser un cinglant 42-28 dans l'ultime période. Preuve que Kevin Durant (28 points, 10 rebonds et 9 passes) et ses coéquipiers ont besoin de souffler. Côté Cavaliers, Irving a fait un récital avec 31 points et 9 passes, bien épaulé par Jack (21 points) et le nouvel arrivant Hawves (19 points).

Les Spurs se rapprochent

Tombeurs de Detroit dans un match d'attaque (120-110), les Spurs de San Antonio se rapprochent à une victoire et demie de la tête de la conférence ouest. Toujours privés de Tony Parker mais avec Kawhi Leonard, de retour après 14 matches manqués, les Texans ont fait parler leur collectif avec 13 joueurs qui ont participé la rencontre, dont neuf avec 8 points inscrits ou plus . Face à cette cavalerie, Detroit a été irrémédiablement lâché, pliant sous les coups de butoirs de Belinelli (20 points à 6/8) ou encore de Ginobilli (16 points et 9 passes). A noter le bon match de Boris Diaw qui termine la rencontre avec 12 points et 4 passes décisives.

Cette nuit la NBA avait réservé un duel entre Houston et les Los Angeles, à la lutte pour la quatrième, voire la troisième place à l'ouest. Ce sont les Californiens qui sont sortis vainqueurs (101-93), prouvant un peu plus leur qualité du moment. Emmenés par un Blake Griffin encore excellent (23 points et 16 rebonds), les Clippers ont pris la mesure de leur adversaire en seconde mi-temps, profitant d'une rotation des Rockets réduite à neuf joueurs contre 12 pour Doc Rivers. Howard a bien tenté de porter les siens (23 points et 11 rebonds) mais le pivot texan a dû s'incliner devant la furie des "Clipps".

Les Français en verve​

A l'image de Joakim Noah, l'un des tous meilleurs, si ce n'est le meilleur pivot de la ligue du moment, les Français ont brillé la nuit dernière en NBA. Le joueur des Bulls a pêché aux tirs (3/10 pour 8 points) mais il a compensé en captant 17 rebonds et surtout en distribuant 7 passes décisives dans la victoire de Chiacgo sur Golden State (103-83). Relégué sur le banc depuis quelques rencontres, Alexis Ajinca en profite pour avoir plus de responsabilités offensives. L'ancien pivot de Strasbourg a inscrit 14 points et pris 8 rebonds dans la défaite de New Orleans sur le parquet de Dallas (108-89). Enfin Nicolas Batum a confirmé son statut de couteau suisse à Portland en compilant 149 points, 6 rebonds et 6 passes dans la large victoire de Portland face à Brooklyn (124-80). Seul ombre au tableau de la nuit française, les 2 points et 3 rebonds de Rudy Gobert en six minutes de temps de jeu dans le facile succès de Utah sur Phoenix (109-86).

Christophe Gaudot @ChrisGaudot