Noah Joe Johnson
Joakim Noah renvoie dans les cordes Joe Johnson | AFP

Noah et les Bulls remettent les pendules à l'heure

Publié le , modifié le

Malgré sa blessure à la voûte plantaire, Joakim Noah a disputé et remporté le deuxième match des Bulls (90-82) dans la série qui les oppose aux Nets. Les deux franchises se retrouvent donc à égalité 1-1 dans ce premier tour des playoffs. Dans la Conférence Ouest, les Clippers de LA ont enfoncé le clou face aux Grizzlies de Memphis (93-91), pour mener à présent 2 victoires à 0.

S'il fallait encore démontrer que Noah a du cran, c'est désormais chose faite. Le pivot français a surmonté sa douleur au pied droit pour épauler son équipe face à la franchise de Brooklyn. "Je pensais que Jo était rouillé dans le premier match, mais il avait la volonté de jouer, et j'ai senti qu'il avait encore la volonté ce soir, et nous avions besoin de toute cette volonté", a déclaré le coach des Bulls Tom Thibodeau. "Pour moi, il est évident que nous sommes une bien meilleure équipe lorsqu'il est sur le parquet", a-t-il ajouté. Et à l'évidence, Noah s'est montré décisif en réussissant trois tirs dans le dernier quart temps. "Jo" a terminé la rencontre avec 11 points et 10 rebonds, tandis que Carlos Boozer n'était pas en reste avec 13 points et 12 rebonds.

Deng rebondit

Auteur d'une piètre prestation lors du premier match, Luo Deng a repris des couleurs en finissant meilleur marqueur de son équipe avec 15 points et en ajoutant 10 rebonds. En face, les Nets avaient pu compter sur Brook Lopez, auteur de 21 points, mais ils n'ont réussi que 35% de leurs tentatives. Et sur les shoots de longue distance, la réussite n'était guère au rendez-vous avec un 4/21. Symbole de cette déconvenue, Deron Williams n'a réussi qu'un tir sur neuf. Le meneur de jeu des Nets s'est contenté de huit petits points.

L'instant Chris Paul

Chris Paul a marqué les huit derniers points pour les Clippers, y compris le dernier layup réussi à moins d'une seconde du buzzer. Le N.3 des Clippers est reparti avec 24 points et neuf passes décisives dans sa besace. Blake Griffin s'est montré également affûté avec 21 points et huit rebonds. Pour les Grizzlies, Mike Conley avait pourtant réalisé sa meilleure performance en playoffs avec 28 points, mais ce n'était pas suffisant pour son équipe, qui est à présent menée 2-0.

Romain Bonte

NBA