Noah et les Bulls chutent d'entrée

Noah et les Bulls chutent d'entrée

Publié le , modifié le

Après les victoires de San Antonio et Miami, les autres favoris ont été en difficulté dimanche soir lors du premier match des Playoffs. Chicago a été battu dans sa salle par Washington (102-93) alors que Houston a été surpris par les Blazers (122-120 a.p.) d'un LaMarcus Aldridge phénoménal (46 points et 18 rebonds).

Il ne fait pas bon avoir l'avantage du terrain dans ce premier tour des Playoffs. Sur les huit rencontres disputées, seules trois formations l'ont emporté à domicile, San Antonio, Miami et Oklahoma City. Dimanche soir, les Bulls de Joakim Noah, héroïques en saison régulière, faisaient leur entrée en lice et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle ne s'est pas passée comme prévu. Mais, n'allez pas croire que la victoire de Washington sur le parquet du United Center est une énorme surprise que personne n'avait vu venir. La fin de saison des Wizards (8 victoires en 11 matches) laissait penser à un cadeau empoisonné pour Thibodeau et sa bande. Emmenés par un Néné des grands soirs (24 poins et 8 rebonds), les joueurs de la capitale ont profité d'une défense des Bulls moins solide qu'à l'ordinaire pour inscrire plus de 100 points, chose rare pour une équipe visiteuse à Windy City. Côté Bulls, Joakim Noah a réussi un nouveau double-double (10 points et 10 rebonds) mais il n'a pu mener les siens à la victoire.

Aldridge porte Portland

L'autre match de la nuit opposait le 4e et le 5e de la Conférence Ouest. Houston recevait Portland dans une rencontre où l'attaque était appelée à briller. Les deux formations n"ont pas déçu en livrant un match haletant pour clore ce premier weekend de Playoffs. Longtemps, les Rockets ont cru pouvoir prendre le meilleur départ dans la série en comptant un avantage maximale de 13 points mais ils ont souffert en fin de match. Pourtant, les coéquipiers de James Harden menaient encore de deux points à quelques secondes de la fin après deux lancers-francs du Barbudo (27 points à 8/28) mais il était écrit qu'Aldridge serait leur bourreau. L'intérieur de "Rip City", stratosphérique (46 points et 18 rebonds) dans la partie, a égalisé d'une petite claquette, envoyant les deux équipes en prolongation.

Une prolongation où Houston comptera jusqu'à six points d'avance grâce à un départ canon mais deux trois points, d'Aldridge encore, et de Batum (14 points et 9 rebonds), ont ramené les Blazers avant que Damien Lillard (31 points, 9 rebonds et 5 passes) n'inscrive cinq points pour faire la différence et donner la victoire à son équipe (122-120) à l'extérieur.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot