Thompson Golden State

NBA : Thompson emmène Golden State vers un match 7

Publié le , modifié le

Les Warriors étaient dos au mur. Ils n'avaient d'autre choix que de s'imposer pour être encore en course. Menés 3-2 par Houston, ils ont répondu présent à Oakland ce samedi soir. Une victoire 115 à 86 pour les Warriors, construite en partie par un Klay Thompson intenable au shoot. 35 points pour lui. Il termine meilleur marqueur de la rencontre et fait oublier un début de match très compliqué pour Golden State.

Maladroits au tir, dépassés physiquement et pris en tenaille par la défense agressive des Rockets, les Warriors, menés de 17 points à l'issue du premier quart-temps, s'en sont remis à leur arrière Klay Thompson, qui a fait pleuvoir les paniers à trois points (9 au total).  

"Je ne voulais pas rentrer chez moi", a confié Thompson, alors que son équipe, qui a disputé les trois dernières finales NBA, aurait été éliminée en cas de défaite. "C'est quand on est dos au mur qu'on voit de quoi on est fait. Je me sens vraiment bien maintenant, mais dès que je serai dans les vestiaires, je vais oublier ce match", a-t-il expliqué.

Après la pause, Golden State a infligé un sévère 64 à 25 à Houston, qui jouait sans son meneur Chris Paul, blessé au muscle ischio-jambier en fin du match précédent jeudi.

En plus de Thompson, les Warriors ont pu s'appuyer sur l'explosivité du double MVP Stephen Curry (29 points, dont 5 tirs primés), tandis que Kevin Durant, moins en verve que ses coéquipiers, a inscrit 23 points et que Draymond Green a capté 10 rebonds.

Du game 7 pour tout le monde

Du côté de Houston, le favori pour le titre de MVP James Harden s'est peu à peu éteint dans la seconde partie du match, mais a malgré tout fini la rencontre avec 32 points. Eric Gordon, titularisé à la place de Paul, a lui marqué 19 points et Trevor Ariza a inscrit 14 points.

"Si quelqu'un nous avait dit (l'été dernier): 'Est-ce que vous signeriez pour jouer un match N. 7, à domicile, contre Golden State ?', j'aurais dit: 'Bien sûr, on signe tout de suite'", se félicite Mike D'Antoni. Le coach de Houston est optimiste mais il a concédé ne pas savoir si Chris Paul sera de retour. 

AFP