NBA : "Super Tuesday" pour les Lakers, première réussie pour Tim Duncan

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
LeBron James (Los Angeles Lakers) face à Philadelphie.
LeBron James (Los Angeles Lakers) et les stars de la NBA d'accord pour reprendre la saison | Katelyn Mulcahy / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Mardi, tout comme pour le parti démocrate, c'était le "Super Tuesday" en NBA : pour les Lakers, vainqueurs autoritaires de Philadelphie, pour les Clippers, seul dauphin après le faux pas de Denver, et pour Caris LeVert, bourreau avec Brooklyn des Celtics avec 51 points. Jour de première réussie pour Tim Duncan, vainqueur face aux Hornets pour son premier match en tant que coach principal des Spurs en l'absence de Gregg Popovich.

Quand Anthony Davis, auteur de 37 points (à 13/19 dont 4/5 derrière l'arc, 13 rbds), est à ce niveau, les choses deviennent plus faciles pour les Lakers, plutôt portés par LeBron James ces derniers temps. Philadelphie, qui fut valeureux, même sans Joel Embiid et Ben Simmons, en a fait les frais (120-107).

La différence s'est faite au 2e quart-temps après une grosse accélération des Californiens (37-19), qui ont ensuite contrôlé. James a réussi 22 points, dont un panier quasi du milieu du terrain, et 14 passes, dont certaines assez "showtime". LA domine à l'Ouest (47-13) avant le choc au Staples Center contre Milwaukee. Les Sixers sont sixièmes.

Les Clippers enchaînent

De l'autre côté du Staples Center, les "Clips" montent en puissance avec une cinquième victoire (109-94) glanée à Oklahoma City, où il n'est jamais facile de s'imposer.

L'avance comptée dès la fin du premier quart-temps (38-27) a été solidement conservée, sans que LA, porté par les 25 points (8 rbds) de Kawhi Leonard n'ait vraiment été inquiété. Seule frayeur de la soirée, la lourde chute de Montrezl Harrell, touché à une cheville. Sans gravité, a-t-il dit après coup. Les Clippers se retrouvent seuls deuxièmes à l'Ouest, puisque Denver a flanché (116-100) sur son parquet face à Golden State.

LeVert chasse les Verts

Improbable scénario au Garden : Boston, qui menait de 21 points à l'abord du dernier quart-temps, s'est inexplicablement effondré (34-51), laissant Brooklyn refaire surface avant de s'incliner durant la prolongation (120-129).

En ce jour où Kyrie Irving, forfait pour la fin de saison, s'est fait opérer d'une épaule, le héros des Nets a été Caris LeVert, auteur de 37 points dans l'ultime quart-temps dont les lancers francs égalisateurs. Au total, l'arrière a réussi 51 points, record personnel. Pour ajouter au marasme des Celtics, dont l'absence du MVP du mois de février Jayson Tatum (malade) s'est fait ressentir le jour de ses 22 ans, Gordon Hayward et Jaylen Brown se sont blessés, respectivement à un genou et à un ischio-jambiers. Reste à connaître la gravité.

Boston (3e) a manqué une belle occasion de coller à Toronto à la 2e place à l'Est, car les Raptors, eux, ont mis fin à leur série de trois défaite à Phoenix (123-114). En difficulté ces derniers temps, Pascal Siakam a retrouvé la forme (33 pts, 7 rbds), bien aidé par Kyle Lowry (28 pts) malgré un coup encaissé à l'oeil gauche. Côté Suns, DeAndre Ayton semble s'être plus sérieusement blessé à une cheville.

Première à l'arraché pour Duncan

Gregg Popovich absent pour raisons personnelles, Tim Duncan a fait des débuts victorieux à Charlotte (104-103) dans le rôle d'entraîneur en chef de San Antonio. Après un premier quart-temps apathique (36-19), son équipe s'est ressaisie peu à peu, dans le sillage de Dejounte Murray (21 pts, 6 passes, 5 rbds).

Cette victoire est d'autant plus importante qu'elle permet aux Spurs de se relancer dans la course très serrée à la 8e place à l'Ouest, la dernière qualificative pour les playoffs. Ils remontent à la 11e place, délaissée par La Nouvelle-Orléans (12e) qui a cédé sur son parquet face à Minnesota (139-134). Au 9e rang se trouve désormais Sacramento, qui a battu Washington (133-126).

AFP