Dave Joerger

NBA : Sacramento, Memphis et Cleveland font le ménage

Publié le , modifié le

La saison régulière à peine terminée, les franchises NBA de Sacramento, Memphis et Cleveland ont déjà entrepris leur grand ménage de printemps en limogeant leur entraîneur respectif. Si la surprise est grande du côté des Kings, auteurs de leur meilleur bilan depuis 13 ans, elle l'est moins du côté des Grizzlies et des Cavaliers, dans une optique de restructuration en profondeur.

Des têtes tombent en NBA. Moins de 24 heures après la fin de la saison régulière, les dirigeants des Sacramento Kings ont décidé de limoger leur entraîneur depuis 2016, Dave Joerger, qui a pourtant réalisé en 2018-19 avec les Kings leur meilleur saison en treize ans. "Après avoir fait le bilan de cette saison, j'ai décidé que nous avions besoin d'aller dans une nouvelle direction pour atteindre le niveau supérieur", a expliqué le manager général de la franchise, l'ancienne star serbe Vlade Divac.

Cette décision a surpris l'ensemble de microcosme de la Ligue, alors que les Kings ont terminé à la 9e place de la conférence Ouest avec 39 victoires et 43 défaites et que la franchise californienne a surpris beaucoup d'observateurs cette saison avec un style de jeu séduisant et très offensif avec une moyenne de 114,2 points marqués par match, soit la 9e attaque du championnat et une progression de 15,4 points par rapport à 2017-18. Dave Joerger a notamment permis l'explosion de son meneur De'Aaron Fox qui, à 21 ans, a fini la saison avec une moyenne de 17,3 points et 7,3 passes décisives par match. Mais cette saison a également été marquée par de nombreux désaccords entre Vlade Divac, dont le contrat avait été prolongé la veille jusqu'en 2023, et son entraîneur.

Larry Drew et J.B. Bickerstaff également remerciés

L'annonce est bien moins surprenante du côté des Cavaliers et des Grizzlies. Âgé de 61 ans, Larry Drew a été remercié par les Cavaliers qui ont terminé leur première saison depuis 2014 sans LeBron James, parti aux Los Angeles Lakers, à la 14e et avant-dernière place de la conférence Est (19 v-63 d). Il avait succédé en novembre à Tyronn Lue, l'entraîneur qui avait conduit Cleveland au titre NBA en 2016, après seulement six matches, tous perdus. "Nous avons le plus grand respect et la plus grande appréciation pour tout ce qu'a accompli Larry comme entraîneur en chef", a expliqué le président de la franchise de l'Ohio, Koby Altman. Drew, ancien entraîneur d'Atlanta (2010-13) et de Milwaukee (2013-14), avait rejoint Cleveland en 2014 en qualité d'adjoint.

Le ménage de printemps a été encore plus intense du côté de la franchise de Memphis, qui a entrepris une restructuration en profondeur pour repartir sur de nouvelles bases : en plus de son entraîneur J.B. Bickerstaff, elle a également démis de leurs fonctions son manager général et son vice-président des opérations basket. A 40 ans,  Bickerstaff était en poste depuis novembre 2017, date à laquelle il avait succédé à David Fizdale, dont il était adjoint. Sous sa direction, les Grizzlies ont terminé la saison à la 13e place de la conférence Ouest (33 v-49 d) et n'ont remporté que 48 matches sur ces deux dernières années.

Le manager général Chris Wallace va quant à lui quitter son poste et devenir responsable de la supervision des joueurs, tandis que John Hollinger, vice-président des opérations basket, est désormais conseiller spécial. "Afin de mettre notre équipe sur le chemin du succès, il était nécessaire de changer notre approche des opérations basket", a expliqué Robert J. Pera, le président et propriétaire de l'équipe. Memphis, qui n'a jamais remporté le titre NBA, a manqué les play-offs lors des deux dernières saisons.