Rudy Gobert Utah
Le pivot de Utah, Rudy Gobert, sera encore attendu comme l'un des meilleurs défenseurs de la grande ligue. | Gene Sweeney Jr. / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

NBA : Rudy Gobert, Evan Fournier, Frank Ntilikina... Les Français à suivre

Publié le , modifié le

C'est reparti ! Après quatre longs mois d'attente, la NBA reprend la nuit prochaine avec deux affiches de prestige (Toronto - Nouvelle-Orléans à 2h00 et Los Angeles Clippers - Los Angeles Lakers à 4h30). Mais ce qui nous intéresse surtout, ce sont nos Frenchies ! Combien seront-ils à fouler les célèbres parquets américains ? Quels rôles auront-ils à jouer ? De la star, Rudy Gobert, en passant par Evan Fournier et jusqu'au rookie, Sekou Doumbouya, France tv sport n'a oublié aucun des Français à suivre cette saison en NBA.

La star

► Rudy GOBERT - 27 ans - Utah - Pivot

On ne le présente presque plus. Cet été, il a surtout montré au grand public ce que pouvait être un pivot dominant en NBA. Lors de la Coupe du monde, d'où les Bleus ont ramené la médaille de bronze, Rudy Gobert (27 ans) a assumé ses nouvelles responsabilités dans le Groupe France. Car l'intérieur de Utah n'est autre que le double meilleur défenseur de la NBA, rien que ça ! Avec le Jazz, il est devenu l'arme de dissuasion massive la plus respectée de la célèbre ligue américaine. En plus de son impact défensif énorme, Gobert avait également progressé à tous les niveaux, affichant une ligne de statistiques très solide : 15,9 points, 12,9 rebonds, 2 passes, 2,3 contres, 0,8 interception en 31,8 minutes en moyenne par match. Avec un recrutement très intéressant, Utah compte faire beaucoup mieux cette saison que la précédente (ndlr : éliminé au premier tour des play-offs). Et évidemment, l'ancien géant de Cholet sera prépondérant dans le rendement de sa Franchise qui rêve de titre, alors que l'international tricolore, pour sa 8e saison, vise un troisième trophée consécutif de meilleur défenseur NBA.

Les tauliers

► Evan FOURNIER - 26 ans - Orlando - Arrière

Il a tout simplement explosé durant la Coupe du monde ! Du moins, aux yeux du grand public encore une fois. Car si les assidus de la NBA connaissent les qualités d'Evan Fournier, tout le monde s'est régalé devant ses prestations à plus de 20 ou 30 points sous le maillot tricolore (ndlr : il a battu son record en carrière en Bleus avec 31 points contre l'Australie). D'ailleurs, fort logiquement, l'arrière du Magic a été élu dans le meilleur cinq de la compétition... Une performance appréciée par le coach du Magic, Steve Clifford : "Il a marqué des points, il a aussi distribué. Il progresse beaucoup dans la création. Ça peut l'amener à réaliser une très bonne saison". Fournier devra donc s'inspirer de son bel été en sélection pour gommer ses soucis de maladresse aperçus lors de l'exercice précédent (15,1 points à 44%, 3,2 rebonds et 3,6 passes en 32 minutes). S'il y parvient, nul doute qu'il s'imposera comme l'atout majeur de sa Franchise qui vise une deuxième participation de suite en play-offs.

► Nicolas BATUM - 30 ans - Charlotte - Arrière/Ailier

Tout comme Fournier, Nicolas Batum doit aussi essayer de surfer sur un Mondial plus ou moins réussi, du moins dans l'attitude et l'implication. L'idée étant de se relancer après trois saisons décevantes, notamment la dernière où son apport (9,3 pts, 5,2 rbds, 3,3 passes en 31,4 min) a été en deçà de ce que l'on peut attendre d'un joueur payé plus de 25 millions de dollars par saison (+ de 27M€ la saison prochaine s'il active son option !). La faute, entre autres, à quelques blessures, dont une tenace au tendon d'Achille qui a continué à l'enquiquiner durant la pré-saison. Au sein d'une équipe en reconstruction, son objectif sera de redevenir un cadre indispensable. Mais en a-t-il encore les moyens ?

► Ian MAHINMI - 32 ans - Washington - Pivot

Français le plus ancien dans la Ligue, depuis la retraite de Tony Parker, Ian Mahinmi (32 ans) se lance dans sa 12e saison déjà ! Mais il devra d'abord en finir avec les blessures s'il veut jouer plus que les 34 matches de la saison passée, toujours sous les couleurs de Washington. Mais l'inflammation à un tendon d'Achille dont il souffre actuellement ne prête pas à l'optimisme, dans une équipe par ailleurs décimée par les blessures. S'il parvient à se refaire une santé, il aura tout de même du temps de jeu derrière le jeune Thomas Bryant, pivot titulaire annoncé des Wizards cette saison.

Evan Fournier, l'arrière international tricolore, sera attendu comme un élément majeur du Magic Orlando.
Evan Fournier, l'arrière international tricolore, sera attendu comme un élément majeur du Magic Orlando. © AFP

Les jeunes loups

► Frank NTILIKINA - 21 ans - New York - Meneur

Décidément, le Mondial chinois aura été bénéfique aux Français. Comme ses compatriotes cités précédemment, la campagne des Bleus a été des plus bénéfiques pour le jeune meneur de New York. À 21 ans, Frank Ntilikina aborde sa troisième saison, déjà, dans la plus grande des ligues de basket au monde. Son rôle est encore très flou du côté des Knicks, mais ses prestations, toujours très abouties (8 pts, 2,6 rbds, 2,5 passes et 1 int en 19 minutes) lors du Mondial 2019; ont tapé dans l’œil de son coach, David Fizdale. Particulièrement exigeant, ce dernier devrait d'abord lui préférer Dennis Smith Jr ou Elfrid Payton. Mais attention, Ntilikina a prouvé cet été qu'il avait un sacré caractère et toutes les qualités requises pour s'imposer en NBA à la mène d'une Franchise en perpétuelle reconstruction.

► Elie OKOBO - 21 ans - Phoenix - Meneur

Après une saison rookie mi-figue, mi-raisin, où il a eu du temps de jeu en fin de match (5,7 pts, 1,8 rebds et 2,4 passes en 18,1 minutes) chez des Suns assez faibles et sans grandes ambitions ni résultats, il va devoir confirmer qu'il reste le second choix à la mène derrière l'Espagnol champion du monde, Ricky Rubio, arrivé du Jazz cet été. Sur le papier, on ne voit pas pourquoi l'ancien joueur de Pau-Orthez n'aurait pas sa chance. Mais entre ce qui se passe dans les notes de son coach, et ce qui se passe sur le parquet, il y a un monde que seul le jeune Okobo est capable de dépasser.

Le meneur des Bleus, Franck Ntilikina, ici à la lutte avec son homologue lituanien, Mantas Kalnietis, lors du Mondial 2019.
Le meneur des Bleus, Franck Ntilikina, ici à la lutte avec son homologue lituanien, Mantas Kalnietis, lors du Mondial 2019. © WANG Zhao / AFP

Les rookies 

Drafté en 15e position cet été par Detroit, Sekou Doumbouya a peiné à convaincre son coach Dwane Casey de l'inclure dans la rotation des Pistons pour ce début de saison. L'ailier de 18 ans fera donc surtout ses armes aux Grand Rapids Drive en G-League, la ligue de développement de la NBA qui est composée, en gros, des "équipes réserves" de chaque Franchise. Pour leur première saison pro également, à Chicago et Portland, l'arrière Adam Mokoka, 21 ans, et l'ailier Jaylen Hoard, 20 ans, devraient eux aussi se partager entre la NBA et son antichambre. William Howard (25 ans), qui espérait obtenir un contrat à Utah, a finalement été coupé par la Franchise de Salt Lake City.

Enfin, Joakim Noah et Timothé Luwawu-Cabarrot sont à la recherche d'une Franchise prête à les relancer. Pour rappel, l'ancien meilleur défenseur de la Ligue (2014) avait fait un retour intéressant du côté de Memphis la saison dernière compilant 7,1 points, 5,7 rebonds et 2,1 passes en seulement 16 minutes sur le terrain.