NBA : pour la nouvelle année, les Rockets et les Clippers régalent, les Mavericks et les Sixers calent

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
James Harden
James Harden | Thearon W. Henderson / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les Rockets de James Harden (35 points) et les Clippers de Kawhi Leonard (24 points) finissent l'année sur une bonne note avec de larges victoires sur leurs adversaires du soir, mardi en NBA, alors que les Mavericks, privés au dernier moment de Kristaps Porzingis (douleur au genou droit) et les Sixers, sans Joel Embiid, ont manqué leur rendez-vous avec 2020.

Houston prend le meilleur sur Denver

Après sa décevante défaite face aux Pélicans dimanche, Houston devait se rattraper et accueillait pour cela les Nuggets de Denver, deuxièmes de la conférence Ouest et qui restent sur une belle série de 9 victoires sur leurs 10 derniers matchs. Ce duel entre la deuxième meilleure attaque et la meilleure défense de la ligue aura tourné à l'avantage des Rockets, largement vainqueurs sur le score de 130-104.

Incertains, James Harden et Clint Capela ont finalement joué, le premier y allant de ses 35 points et le second signant un double-double, avec 16 points et 10 rebonds. Russell Westbrook a également marqué 28 points, pour son onzième match consécutif à 20 points ou plus. Les deux équipes ont manqué d'adresse (33 sur 93 aux tirs pour Dallas, 6 sur 27 à 3 points pour Oklahoma), mais le Thunder a tenu le choc face à Dallas en s'imposant 106-101.

Le collectif porte le Thunder

Les 35 points de Luka Doncic n'auront pas suffi aux Mavericks, qui jouaient sans Kristaps Porzingis (douleur au genou droit). D'abord annoncé titulaire, le Letton a finalement été écarté au dernier moment, remplacé par Maxi Kleber, qui s'est illustré avec un double-double (14 points et 14 rebonds). Mais le Thunder a pu compter sur son collectif pour s'offrir la victoire : trois joueurs ont signé des double-double, deux autres ont marqué 20 points.

Les Kings n'y arrivent plus

A l'Ouest, les Mavericks voient ainsi les Clippers revenir sur eux au classement, alors que la franchise de Los Angeles, toujours troisième, s'est, sans surprise, imposée face aux Kings de Sacramento, treizièmes de conférence (87-105). Sans Patrick Berveley (blessure au poignet), les Clippers ont pu compter sur les 24 points marqués par Kawhi Leonard et le double-double de Paul George (21 points et 11 rebonds, ainsi que 9 passes décisives).

Quant aux Kings, qui perdent contre les Clippers pour la dixième fois d'affilée, ils finissent l'année sur une série noire de huit défaites consécutives, avec peu de motifs d'espoir pour l'année à venir. Face à des Sixers privés de Joel Embiid (douleur au genou), désorganisés défensivement (12 pertes de balle sur le match) et imprécis offensivement (6 sur 29 à 3 points), les Pacers ont fait preuve d'autorité (115-97), à l'image de Domantas Sabonis, auteur d'un double-double, avec 23 points et 10 rebonds.

L'ailier fort lituanien s'est surtout illustré avec un spectaculaire "poster dunk" (dunk au-dessus d'un adversaire) sur Norvel Pelle au deuxième quart-temps et un contre, non moins spectaculaire, sur Al Horford au troisième. Avec 11 points et 10 passes décisives, T.J. McConnell a également enregistré un double-double, son premier de la saison, alors qu'Indiana termine les années 2010 avec 278 victoires et 127 défaites à domicile, le meilleur score à domicile dans la conférence Est.

AFP