Tony Parker Spurs SA 11122012
Tony Parker. | LAYNE MURDOCH/NBAE/GETTY IMAGES/AFP

NBA: Parker et Batum, marqueurs et vainqueurs

Publié le , modifié le

Les 26 points de Nicolas Batum ont été très utiles à Portland pour s'imposer à Minnesota (102-97), qui jouait sans Love ni Rubio. A San Antonio, Nando De Colo est revenu dans l'équipe (3pts, 3 passes, 2rbds) et Tony Parker a brillé avec 20pts et 5 passes dans le succès sur les Sixers (109-86).

Tony Parker et Nicolas Batum savent rebondir. Après leur défaite à New York, les Spurs ont retrouvé toutes leurs sensations dans leur salle, pour vaincre Philadelphie (109-86), et afficher le meilleur bilan de la Ligue à domicile (14 victoires pour 2 défaites). Et Tony Parker n'est jamais étranger aux bonnes performances de son équipe. Le N.9 texan a fini meilleur marqueur de son équipe avec 20pts et 5 passes, juste devant Manu Ginobili (19pts, 7rbds, 4 passes) et Tim Duncan (16pts, 8rbds, 3 passes). Ce match a également permis à Nando De Colo de revenir dans l'équipe, après un passage en Ligue mineure, pour rentabiliser ses 10 minutes de présence sur le parquet (3pts, 3 passes, 2rbds, 1 interception).

Batum s'est fendu de 26 points, tout comme son coéquipier Wesley Matthews,  pour aider Portland à s'imposer (102-97) à Minnesota, privé de ses deux  meilleurs joueurs, Kevin Love (main cassé) et Ricky Rubio (spasmes au dos). L'ailier des Blazers, diabolique d'adresse (9 sur 11 dont 5 sur 6 à trois  points), a ajouté 5 rebonds, 3 passes et 3 interceptions, montrant aux fans des  Timberwolves quel genre de joueur ils ont failli obtenir cet été. Minnesota avait en effet offert en juillet à Batum un contrat de 46  millions de dollars que Portland a été obligé d'égaler pour pouvoir le garder. "J'avais l'impression qu'il fallait que je leur prouve (à Minnesota) que je  valais bien cet argent", a dit samedi le Français au site CSNNW.com. Portland, qui a égalé un record de la franchise en rentrant 16 paniers à  trois points, a gagné 10 de ses 13 derniers matches après un passage à vide de  sept défaites en dix matches à la fin novembre-début décembre.

Les Clippers faciles​ avec Chris Paul

Mais la véritable équipe faisant référence en ce moment en NBA, ce sont les Clippers. Après avoir dominé les Lakers hier, les coéquipiers de Blake Griffin n'ont fait qu'une bouchée de Golden State (115-89), pour parvenir à un bilan de 27 victoires et 8 défaites. Pour le deuxième soir de suite, Chris Paul a brillé avec 27pts, 9 passes et 5rbds, Griffin terminant avec 20pts, 7 passes et 5 rbds. Ronny Turiaf a passé 18 minutes sur le parquet pour finir avec 3rbds.

La soirée a été beaucoup moins positive pour Rodrigue Beaubois et les Mavericks, battus dans leur salle par la pire équipe de l'Ouest, la Nouvelle-Orélans (8 victoires, 25 défaites). Le Français a inscrit 6pts, pris 4rbds et fait 2 passes en 15 minutes, ce qui n'a pas empêché les Mavs de s'incliner en prolongation (99-96). A ce rythme, Dallas, sacré champion NBA en 2011, ne se qualifiera pas pour  les play-offs pour la première fois depuis 2000, l'année où le milliardaire  Mark Cuban est devenu propriétaire de l'équipe. Les 20pts et 6rbds de Nowitzki, les 17pts et 5rbds de Carter n'y peuvent rien.

Résultats de la nuit

LA Clippers - Golden State                   115 - 89
San Antonio - Philadelphie                   109 - 86
Dallas - Nouvelle-Orleans                     96 - 99 a.p.
Cleveland - Houston                          104 - 112
Brooklyn Nets - Sacramento                   113 - 93
Denver - Utah                                110 - 91
Minnesota - Portland                          97 - 102
Atlanta - Boston                              81 - 89
Orlando - New York Knicks                    106 - 114
Indiana - Milwaukee                           95 - 80

NBA