Jimmy Butler (Miami Heat)
Jimmy Butler (Miami Heat) | Michael Reaves / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

NBA : Miami envoie un message à Milwaukee, les Rockets surpris par les Knicks

Publié le , modifié le

Grâce à un gros apport de son banc, Miami a battu avec la manière les Milwaukee Bucks d'un décevant Giannis Antetokounmpo, en s'imposant pour la deuxième fois en autant de confrontations (105-89). La surprise de la nuit vient des New York Knicks, tombeurs des Houston Rockets avec un James Harden à 35 points.

Moins de 24 heures après s'être défait de coriaces Hornets à Charlotte, Milwaukee était attendu à Miami, face à un Heat enfin reparti du bon pied sa série négative de sept défaites en dix matches pour finir février. Et l'équipe du Wisconsin a été reçue comme il se devait, concédant une large défaite (105-89).

Le Heat a comme souvent été très adroit à longue distance (18/37) et sa stratégie visant à fermer la raquette à Giannis Antetokounmpo a parfaitement fonctionné, personne côté Bucks ne parvenant à prendre le relais du "Greek Freak", qui a, fait rare, pris plus de rebonds (15) qu'il n'a mis de points (13 à 6/18 aux tirs).

Le Heat met les barbelés

A l'image du MVP, rarement apparu autant en difficulté, le reste de l'équipe, Khris Middleton en tête (12 pts, à 4/16), a été en perdition (40,7% de réussite, 20,6% derrière l'arc). "C'est comme ça qu'on veut jouer tout le temps. Ce soir c'est ce qu'on a réussi à faire", s'est félicité le leader du Heat Jimmy Butler (18 pts, 7 passes, 6 rbds) en évoquant la meilleure prestation de son équipe cette saison sur le plan défensif.

Miami a en effet mis les ingrédients dans l'engagement physique, tout en retrouvant un allant collectif, avec six joueurs ayant inscrit entre 11 et 18 points. Les Floridiens confortent leur 4e place à l'Est, toujours largement dominée par les Bucks.

Les Rockets tombent de haut

Houston, qui restait sur cinq victoires, donnant l'impression d'avoir trouvé du liant dans son jeu et solidifié sa défense, est retombé dans ses travers avec une défaite concédée (125-123) chez des Knicks soucieux de finir le plus dignement possible une saison cauchemardesque.

James Harden a eu beau marquer 35 points (8 passes), presque la moitié l'ont été sur lancer franc. Assez maladroit, il a fini à 8/22 aux tirs dont 3/13 derrière l'arc. Russell Westbrook, auteur d'un énorme dunk pour réduire l'écart à 121-119, a manqué le shoot égalisateur. Il a fini à 24 points et 9 rebonds. Sous les yeux de leur nouveau président, l'ancien agent Leon Rose, les Knicks ont montré du coeur, à l'image du rookie RJ Barrett (27 pts). Avec ce 2e succès d'affilée, New York remonte à la 13e place à l'Est. Houston reste 4e à l'Ouest.

Utah enchaîne

Le Jazz a glané un deuxième succès de rang à Cleveland (126-113), tandis que les Mavericks ont concédé un deuxième revers de suite à Chicago (109-107). Le Bosnien Bojan Bogdanovic (28 pts) a mené Utah au succès, bien aidé par Rudy Gobert auteur de 20 points, 9 rebonds et 5 contres au cours d'un match bien contrôlé. Le Jazz reste 5e à l'Ouest, mais plus qu'à une victoire de Houston.

Privé de Kristaps Porzingis et Seth Curry, Dallas a manqué de solutions offensives pour s'imposer à Chicago, comme cela s'est vu en fin de match, avec plusieurs possessions gâchées. Luka Doncic, de retour de blessure (pouce), a fait ce qu'il a pu, mais ses 23 points et 9 passes (5 rbds) n'ont pas assez pesé. Résultat, les Mavs demeurent 7es à l'Ouest, avec une avance encore assez confortable sur Memphis, vainqueur facile à Atlanta (127-88). 

Les Grizzlies conservent solidement le dernier sésame à l'Ouest pour les play-offs, convoité par Portland (9e), vainqueur à Orlando (130-107) grâce à 41 points de CJ McCollum. San Antonio défait à domicile par Indiana (116-111) s'en éloigne (12e).  

AFP