NBA : Les Portland Trail Blazers dominent Memphis dans le match décisif et défieront les Lakers en play-offs

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
La joie des joueurs des Portland Trail Blazers Gary Trent Jr et Carmelo Anthony
La joie des joueurs des Portland Trail Blazers Gary Trent Jr et Carmelo Anthony |

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans un match couperet pour une qualification en play-offs, les Portland Trail Blazers sont venus à bout des Memphis Grizzlies (126-122) à Orlando samedi. Avec ce succès, les coéquipiers de Damian Lillard, nommé à l'unanimité meilleur joueur de la fin de saison régulière dans la bulle de Disney World, obtiennent la huitième place de la Conférence Ouest et affronteront les Los Angeles Lakers au premier tour. Les Grizzlies avaient besoin de deux victoires contre leur adversaire du soir pour espérer leur chiper ce dernier ticket.

Portland a souffert, mais s'est qualifié pour le 1er tour des play-offs NBA où il défiera les Lakers, après sa victoire en barrage (126-122) contre Memphis, arrachée grâce aux paniers décisifs de C.J. McCollum dans le money-time, samedi à Disney World.

Classés 8e à l'issue de la saison régulière après huit derniers matches joués comme autant de finales (6 victoires), les Blazers n'avaient besoin que d'un succès pour valider leur billet. Sans quoi, ils auraient dû jouer une deuxième fois contre les Grizzlies dimanche. Il n'en sera rien, mais cela s'est joué à vraiment pas grand chose en fin de rencontre.

McCollum décisif à souhait, Nurkic héroïque malgré la peine

Et là où tout le monde a pris l'habitude d'assister au "Dame Time", l'heure où Damian Lillard s'évertue à faire gagner les matches avec ses shoots assassins, c'est McCollum qui a fait la différence en inscrivant 14 de ses 29 points dans le 4e quart-temps, dont 8 points d'affilée (avec deux de ses trois shoots inscrits à trois-points) pour faire un break à 119-113 que Memphis n'a pu effacer. "Je me disais 'je ne veux pas jouer une deuxième fois demain'. Il fallait finir le travail ce soir", a déclaré le héros du match.

En face il y en eut un autre même si la déception est au bout, puisque Ja Morant, qui sera probablement désigné rookie de la saison dans quelques semaines etquia expliqué après le match jouer avec un pouce fracturé depuis plusieurs rencontres, a délivré la meilleure performance de sa jeune carrière lors du match qui comptait le plus (35 points, 8 passes). Jusqu'au bout, Morant n'a jamais rien lâché, réduisant même l'écart à 122-119 après un dernier panier à trois points, avant que Carmelo Anthony (21 pts) ne transforme ses lancers-francs à quelques dixièmes de secondes du buzzer.

Damian Lillard n'a évidemment pas été en reste avec ses 31 pts et 10 passes qui cachent une maladresse inhabituelle (6/15). Mais la star de l'équipe a vu qu'il pouvait compter sur les siens quand lui ne peut pas ou plus tout faire tout seul.

Symbole d'abnégation et de courage, le Bosnien Jusuf Nurkic a été admirable dans un contexte extrêmement difficile, puisqu'il annonçait deux heures avant la rencontre le décès de sa grand-mère frappée par le coronavirus. Emu aux larmes après sa performance (22 points, 21 rebonds, 6 passes) et la victoire, il a été enlacé par tous ses coéquipiers. "Je ne peux même pas comprendre ce qu'il traverse", a avoué McCollum. "C'est quelque chose qu'on ne surmonte jamais vraiment, on essaye juste de passer à travers. Nous faisons en sorte de le soutenir et de comprendre que c'est une période très difficile pour lui et sa famille."

Enfin qualifiés en play-offs, ce qui était loin d'être assuré au cours d'une saison assez peu conforme aux attentes, les Blazers sont désormais animés par un supplément d'âme que les Lakers ne devront pas mésestimer lors d'une série qui fait déjà saliver toute la NBA.

"La raison pour laquelle on s'est battu si fort, c'est qu'on se sent capable de tout. On peut battre tout le monde. On va maintenant se reposer un peu et se préparer pour la prochaine grosse étape. Notre travail ne fait que commencer", a prévenu Damian Lillard.

AFP