NBA: Les entraîneurs âgés pourraient être privés de banc à Orlando

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Gregg Popovich, Patty Mills, San Antonio Spurs
Gregg Popovich et Patty Mills en discussion | AFP - THEARON W. HENDERSON

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le commissaire de la NBA Adam Silver a suggéré jeudi que certains entraîneurs vétérans pourraient ne pas s'asseoir sur le banc à la reprise de la saison à Orlando, afin de les protéger contre le coronavirus, ce qui ne plait pas aux intéressés.

"Nous savons que la plupart des jeunes sont les moins vulnérables, mais il y a aussi des personnes au sein de la ligue, en particulier certains entraîneurs, qui sont plus âgés (...) et plus vulnérables. Nous allons donc devoir adapter nos protocoles, par exemple, certains entraîneurs pourraient ne pas être sur le banc", a déclaré Adam Silver sur la chaîne TNT.

"Nous ne voulons pas qu'ils soient aussi proches des joueurs afin de les protéger"

Les coaches "devront peut-être respecter une certaine distanciation sociale. Peut-être pourront-ils être à l'écart dans une pièce ou un vestiaire avec un tableau noir, mais en ce qui concerne les matches, nous ne voulons pas qu'ils soient aussi proches des joueurs afin de les protéger", a-t-il développé.

"Ce sont donc des problématiques sur lesquelles nous continuons de travailler", a conclu le patron de la ligue, précisant que toutes les personnes des délégations rassemblées sur le complexe sportif de Disney World (Floride), seraient testées quotidiennement au Covid-19.

"Comment puis-je entraîner de cette façon ?"

Parmi les entraîneurs concernés par cette mesure restrictive envisagée, figurent celui des San Antonio Spurs Gregg Popovich (71 ans), Mike D'Antoni (69 ans) à la tête des Houston Rockets et Alvin Gentry (65 ans), qui dirige les Pelicans de La Nouvelle-Orléans.

Ce dernier a réagi auprès d'ESPN en estimant que priver les coaches de banc n'avait "pas de sens". "Comment puis-je entraîner de cette façon ?", a demandé Gentry, arguant que les entraîneurs vétérans "ne devraient pas être distingués" des autres.

Jeudi, les propriétaires des franchises ont approuvé un plan visant à redémarrer le championnat le 31 juillet à Disney World, avec la participation de 22 équipes, disputant quelques matches de saison régulière, avant d'éventuels barrages pour les play-offs. Lesquels s'enchaîneront jusqu'aux finales, avec un épilogue fixé au 12 octobre au plus tard.

AFP