Leonard face à Jokic

NBA : Les Bucks et les Clippers avaient faim

Publié le , modifié le

Incontestables leaders à l'Est, les Bucks de Milwaukee ont une nouvelle fois impressionnés dans la nuit de vendredi à samedi, pour s'imposer très largement face à Oklahoma. Antetokounmpo et ses coéquipiers ont ainsi égalé un record et confirment leur statut. Les Los Angeles Clippers, portés par Kawhi Leonard et Paul George, ont également régalé, tandis que Luka Doncic a perdu pour son anniversaire et que Zion Williamson et les Pelicans commencent à envisager une participation au play-offs.

► Milwaukee, leader incontesté, égale un record

Déjà qualifiés pour les play-offs, les Bucks ont pulvérisé Oklahoma City (133-86). Soit leur troisième victoire de la saison avec plus de 40 points d'écart, égalant le record NBA en la matière. Leur différentiel est actuellement de 12,8 points d'écart en moyenne. S'ils le maintiennent d'ici la fin de saison régulière, ce sera une autre performance historique à leur actif. Le match était déjà plié à la pause, les Bucks ayant fini le deuxième quart-temps sur un 24-4 pour mener 70-47. Après quoi, leur avance a culminé jusqu'à 51 points.

Privé de son lieutenant Khris Middleton (blessure au cou), Giannis Antetokounmpo n'a pas eu à se démener longtemps pour faire étalage de sa puissance, puisqu'il a réussi 32 points (à 13/20), 13 rebonds et 6 passes en 27 minutes. De plus en plus favori à sa succession pour le trophée de MVP, il a réalisé son huitième match de la saison à au moins 30 pts en moins de 30 minutes.

Grâce à cette 51e victoire en 59 rencontres, Milwaukee accentue son avance sur son dauphin Toronto, qui s'est fait surprendre à domicile par Charlotte (99-96). Les Raptors, privés de Fred VanVleet, Marc Gasol, Serge Ibaka et plombés par une adresse en berne (33/95 aux tirs), pourraient voir Boston les rejoindre à la 2e place en cas de victoire contre Houston samedi.

► Les Clippers impressionnent

Depuis que Kawhi Leonard a enjoint ses coéquipiers à se ressaisir après trois défaites consécutives, les Clippers ont enchaîné trois victoires. La dernière face à Denver, son rival pour la place de dauphin des Lakers, a été impressionnante (132-103). L.A., porté par Paul George et Leonard auteurs de 24 et 19 points chacun en 25 minutes, a fait une démonstration de force collective, ses remplaçants inscrivant 73 points. Surtout ses deux recrues Marcus Morris et Reggie Jackson semblent se fondre parfaitement dans la rotation et les systèmes mis en place. Une bonne pioche en vue des play-offs. Les voilà revenus au classement à hauteur des Nuggets où seul Nikola Jokic a surnagé (21 pts, 9 rbds).

► Les Mavs défaits, Zion et les Pelicans entrevoient les play-offs

Pas de cadeau pour Luka Doncic. Le jour de ses 21 ans, le Slovène (23 pts, 10 passes, 0/6 derrière l'arc) et ses Mavs ont subi la loi de Miami, qui a retrouvé des couleurs dans une période délicate (126-118). Cette troisième victoire en dix matches, le Heat (4e) l'a méritée en renouant avec son basket à haute intensité, notamment en défense. Et il a été solide là où il péchait ces derniers temps, à savoir au 4e quart-temps, remporté 38-25. Jimmy Butler a fini avec 26 unités (5 rbds), bien aidé par les 42 points cumulés par les quatre joueurs issus du banc. Côté Mavericks (7e à l'Ouest), à noter la très belle mais vaine performance de Seth Curry (37 pts, à 8/9 à longue distance).

Depuis les grands débuts en NBA de Zion Williamson, soient quinze matches qui témoignent déjà de son énorme potentiel, New Orleans n'est plus la même équipe. Et cela se voit au classement, puisqu'elle est 9e à l'Ouest, à désormais deux victoires de Memphis après sa victoire contre Cleveland (116-104) et la défaite des Grizzlies face à Sacramento (104-101). Ce sixième succès en dix rencontres, les Pelicans l'ont une nouvelle fois dû à Williamson (24 pts, à 11/16 aux tirs), devenu pour l'occasion le premier joueur de moins de 20 ans dans l'histoire de la NBA à marquer 20 points lors de 10 matches consécutifs. L'excellent ailier Brandon Ingram (29 pts, 7 passes, 6 rbds) a aussi été prépondérant. Leur dynamique est telle qu'ils rivalisent désormais pour la 8e place (occupée par Memphis), synonyme de play-offs et objet d'une féroce bataille, avec également Portland, Sacramento et San Antonio.

AFP