Dwight Howard
Le pivot Dwight Howard sous le maillot des Hawks d'Atlanta. | Ronald Martinez / AFP

NBA : Le pivot américain Dwight Howard rejoint Charlotte en provenance d'Atlanta

Publié le , modifié le

Les Charlotte Hornets ont officialisé ce mercredi le premier transfert d'importance de l'intersaison en NBA avec l'arrivée du pivot Dwight Howard alias "Superman", en provenance d'Atlanta et qui est passé par Orlando et les Lakers de Los Angeles dans sa carrière. Pour recruter le joueur de 31 ans, les Hornets ont cédé aux Hawks l'Italien Marco Belinelli, Miles Plumlee et leur 41e choix dans la Draft 2017 qui aura lieu ce jeudi.

Des retrouvailles comme principal moteur

"Nous voulions avoir un joueur qui nous apporte de l'intensité physique, de la densité et de l'efficacité sous les panneaux" a expliqué le manager général Rich Cho lors d'une conférence de presse. "Nous savons que notre entraîneur saura tirer le maximum de Dwight et cela a été déterminant dans notre décision". Dwight Howard va en effet retrouver Steve Clifford qui était entraîneur-adjoint d'Orlando et des Lakers lors des passages du pivot en Floride (2004-12) et à Los Angeles (2012-13).

Une arrivée saluée par Nicolas Batum

Charlotte est la troisième équipe en un an pour Howard qui ne sera resté qu'une saison à Atlanta après son départ de Houston en 2016 où ses relations avec James Harden s'étaient considérablement dégradées. "Dwight est l'un des meilleurs joueurs que j'ai entraînés, il n'y a aucune raison de ne pas croire qu'il puisse retrouver son meilleur niveau", a insisté Clifford. L'arrivée de Howard a été saluée par les deux stars de l'équipe, Nicolas Batum et Kemba Walker.

Howard rejoint le club de Michael Jordan

Howard tourne à des moyennes de 17,5 points, 12,7 rebonds et deux contres par match depuis ses débuts en NBA. Mais il a terminé la saison 2016-17 avec des statistiques en retrait (13,5 points par match) et a perdu son statut de titulaire lors des play-offs qui ont vu Atlanta céder au 1er tour face à Washington (4-2). Charlotte, dont le propriétaire et président est le légendaire Michael Jordan, ne s'est pas qualifié pour les play-offs 2017 après avoir terminé à la 11e place de la conférence Est (36 victoires-46 défaites).

francetv sport @francetvsport