NBA : Houston surprend les Lakers, Milwaukee au bord du gouffre

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
James Harden
James Harden des Rockets de Houston face à LeBron James des Lakers de Los Angeles, le 4 septembre 2020, à Lake Buena Vista (Floride). | Mike Ehrmann / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les Rockets, encore tout chauds après leur qualification à l'arraché aux dépens d'Oklahoma City, ont fait déchanter les Lakers pour mener (1-0) dans leur demi-finale de conférence, Milwaukee se trouvant au bord de l'élimination (3-0) après s'être effondré contre Miami vendredi.

On n'arrête plus les Rockets ! Passés tout près de la sortie après une série au cordeau contre le Thunder, finalement remportée (4-3) grâce à un contre à la dernière seconde de James Harden, ils se sont imposés (112-97) face à L.A. Une fois encore en s'appuyant sur l'efficacité de leur star (36 pts, 13/20 aux tirs, 5 passes) et sur une défense acharnée, leur nouvelle marque de fabrique dans ces play-offs. "La défense a été la clé. Quand nous faisions un stop, ça nous a permis de vite ressortir le ballon et d'avoir les tirs que nous voulions. C'était un véritable effort d'équipe. Notre défense, c'est ça qui va nous mener là où nous voulons aller", a déclaré "The Beard" (le barbu, ndlr).

Comme cela se produit souvent lors qu'une équipe déjà qualifiée attend son futur adversaire, ce sont aussi les Lakers, quelque peu rouillés, qui ont cruellement manqué de rythme, de vitesse et de percussion face à des Texans portés par une certaine euphorie et qui menaient déjà de huit points à la pause. Leurs 15 pertes de balles et les 13 interceptions réussies par les Rockets illustrent leurs manque de fluidité collective. Et, les exploits individuels de LeBron James (20 pts, 8 rbds, 7 passes), auteur notamment d'un dunk surpuissant sur Russell Westbrook, ou le réveil tardif d'Anthony Davis (25 pts, 14 rbds) n'ont pas suffi. Tout simplement parce qu'à part Alex Caruso (14 pts) aucun autre joueur californien n'a su prendre leur relais.

Or en face, James Harden n'a pas été seul comme il a pu/voulu l'être si souvent par le passé. Westbrook (24 pts, 9 rbds, 6 passes) a montré qu'il revenait bien près sa blessure à une cuisse, Eric Gordon a apporté 23 points précieux et PJ Tucker a été un infatigable chien de garde sur James. A eux de maintenir ce rythme et de repousser la fatigue, car Los Angeles procédera à des ajustements pour le match N.2 dimanche.

Effondrement en règle pour les Bucks

Qui l'eut cru ? Voilà Milwaukee, prétendant au titre, à une défaite d'une élimination précoce, battu pour la troisième fois d'affilée par Miami (115-100). C'est un effondrement en règle dont ont été coupables les Bucks, au pire moment du match, après avoir pourtant enfin semblé prendre le dessus. Malgré une avance de 12 points, ils ont perdu le quatrième quart-temps 40-12 et avec lui pratiquement tout espoir de poursuivre leur parcours dans ces play-offs.

Or ce serait un énorme échec pour cette équipe, promise à tutoyer les sommets de la NBA ou du moins qui en a laissé paraître tout le potentiel, lors d'une saison régulière dominée de la tête et des épaules, dans le sillage de Giannis Antetokounmpo. Mais une fois de plus sur cette série, le "Greek Freak" (le monstre vert) n'a fait peur à aucun joueur en face, limité à 21 points (16 rbds, 9 passes). C'est même quelque part l'inverse qui s'est produit puisque l'ailier a abusé, sans réussite des tirs derrière l'arc (0/7), bloqué qu'il était pour accéder à la peinture adverse.

Encore mené 91-80 à 9 min 40 sec à jouer, Miami a alors tout réussi à l'image des 17 points de Jimmy Butler sur ses 30 au total. L'arrière, bien aidé par les 20 points et 16 rebonds de Bam Adebayo, a encore été le leader du Heat des deux côtés du terrain. "Je crois que le monde entier a de quoi être surpris de nous voir mener largement. Mais pas nous. On a tellement de niaque, on n'abandonne jamais, on se donne toujours une chance de gagner", a-t-il dit. Tout ce qui manque pour l'heure à Milwaukee.

à voir aussi La NBA annonce la reprise des play-offs samedi, après le boycott des joueurs La NBA annonce la reprise des play-offs samedi, après le boycott des joueurs
AFP