James Harden (Houston) défendu par Josh Okogie (Minnesota)
James Harden (Houston) défendu par Josh Okogie (Minnesota) | SIPA - Jim Mone

NBA - Harden égale Chamberlain et Jordan, mais Houston et les cadors craquent

Publié le , modifié le

Pour le 31e match de suite, le meneur de Houston James Harden a marqué plus de 30 points, ce qui n'a pas mené pour autant son équipe à la victoire, battue à Minnesota (121-111). Avec ses 42 points, Harden a rejoint deux légendes de la NBA: Wilt Chamberlain qui, comme lui, avait enchaîné 31 matches de suite à 30 points et plus au début des années 1960, soit la deuxième plus longue série du genre, et Michael Jordan qui, comme "The Beard", avait collectionné 22 matches à plus de 40 points en 1989-90.

Sur ses 34 derniers matches, James Harden tourne à une affolante moyenne de 40 points. Mais cela ne suffit pas toujours à rapporter la victoire aux Rockets. C'est ce qui s'est passé à Minnesota, où la défense texane a craqué en fin de match, notamment face au rookie de 20 ans, Josh Okogie. Ce dernier a fini la rencontre avec 16 points, quatre passes décisives et trois rebonds, mais il est surtout celui qui a donné des raisons d'espérer à Minnesota, avec un contre plein d'autorité face à Harden. "On a mieux défendu en fin de match sur James (Harden), l'un des meilleurs joueurs de l'histoire, c'est ce qui a fait la différence, Josh (Okogie) a été phénoménal et ce n'est que le début, les gens vont devoir s'habituer à entendre son nom", a souligné son coéquipier Karl-Anthony ToJosh Okogiewns (25 pts), l'un des sept joueurs de Minnesota à dix points et plus.

Harden mécontent malgré ses 42 points

Maintenu à la 5e place, Houston va recharger les batteries. Car c'est bientôt la pause du All Star Game, qui se joue dimanche. "Cela va nous faire du bien", a insisté le meneur de Houston, qui joue depuis plusieurs matches déjà avec une épaule gauche endolorie. "Le souci, c'est qu'on s'est encore endormi en 3e période. On a encore permis à nos adversaires de revenir". "Il y a des moments dans nos matches où on ne joue pas assez 'dur'", a renchéri son entraîneur Mike d'Antoni qui attend avec impatience le retour après la pause de Clint Capela, blessé au pouce droit le 13 janvier.

Steve Kerr fou furieux

Les Rockets ne sont pas les seuls à exploser en vol. Golden State, qui restait sur 5 victoires et qui menait (95-94) en début du 4e quart-temps, n'a pas fini le travail chez les Blazers. Le 4e quart-temps a été catastrophique. D'ailleurs, Stephen Curry et Kevin Durant, 32 points chacun, n'ont inscrit aucun panier dans le dernier acte. Leur entraîneur Steve Kerr est sorti de ses gonds après une énième décision arbitrale controversée dans un match houleux et a été exclu pour la deuxième fois de sa carrière d'entraîneur. "J'étais frustré, d'autant que nos joueurs se battaient dans des conditions difficiles, il nous manquait trois joueurs, c'était notre 3e match en quatre jours", a expliqué le coach des leaders de la conférence Ouest (41 v-16 d).

Isaiah Thomas de retour 11 mois après

A Denver, la soirée a été plus positive. La venue de Sacramento a permis aux Nuggets de s'imposer (120-118), et de voir les premiers pas du meneur Isaiah Thomas. Opéré en mars 2018 de la hanche droite pour la deuxième fois en deux ans, l'ancien de Boston a disputé ses premières minutes sous son nouveau maillot. Huit points en 13 minutes, c'est un horizon qui s'éclaircit. 
 

Les résultats

Minnesota - Houston 121 - 111
Portland - Golden State 129 - 107
LA Clippers - Phoenix 134 - 107
Dallas - Miami 101 - 112
Boston - Detroit 118 - 110
New York - Philadelphie 111 - 126
Toronto - Washington 129 - 120
Denver - Sacramento 120 - 118
Chicago - Memphis 122 - 110
Cleveland - Brooklyn 139 - 148 a.p.
Indiana - Milwaukee 97 - 106