Kyrie Irving

NBA : Grâce à Irving, Boston fait tomber Toronto

Publié le

La nuit de vendredi à samedi a été marquée en NBA par la victoire après prolongation des Celtics de Boston face aux Raptors de Toronto, leaders de la conférence Est (123-116). Une victoire bien aidée par un Kyrie Irving flamboyant. 43 points à lui tout seul. Dans les autres matches, à noter la première réussie à domicile de Jimmy Butler avec Philadelphie ou encore le succès probant de Milwaukee contre Chicago.

Le duel Boston-Toronto pourrait être l'affiche de la finale de la conférence Est en mai prochain: après un mois de compétition, les deux équipes sont dos à dos puisque les Celtics, portés par Kyrie Irving (43 points), se sont imposés 123 à 116 après prolongation dans la nuit de vendredi à samedi.

Toronto avait remporté, dans sa salle, leur première confrontation (113-101) le 19 octobre dernier et les Raptors pensaient se diriger vers une nouvelle victoire. La franchise canadienne semblait en effet avoir pris l'ascendant en début de 4e quart-temps (86-78), mais c'est le moment qu'a choisi Irving pour se réveiller.

Le meneur des Celtics, dont la saison 2017-18 a été écourtée dès mars par une blessure et une opération à un genou, a ramené son équipe dans la partie et arraché la prolongation. Irving a marqué 23 de ses 43 points dans la dernière période et en prolongation et a remporté son duel intense face à Kawhi Leonard (31 pts, 15 rbds).

"C'est toujours super motivant de jouer contre une grande équipe et un grand joueur (comme Kawhi Leonard), l'un des meilleurs joueurs du moment", a expliqué Irving. "C'était un beau match, mais on est encore en novembre et la saison est encore longue, les deux équipes ont encore une marge de progression", a-t-il prévenu.

"On s'est bien battus, mais il faut reconnaître qu'ils ont mieux joué que nous, on doit encore s'améliorer", lui a répondu Leonard. Malgré cette 4e défaite, Toronto reste leader de la conférence Est (12 v-4 d), tandis que Boston monte en puissance après un début de saison mitigé (4e, 9 v-6 d).

43 points pour Davis

La Nouvelle Orléans avait très mal débuté sa soirée face aux New York Knicks qui ont dominé le premier quart-temps (32-16) et gardé l'avantage jusqu'à trois minutes de la fin du temps réglementaire. Mais Anthony Davis, avec ses 43 points et 17 rebonds, a écœuré les jeunes Knicks qui ont concédé une quatrième défaite de suite (129-124) et se retrouvent 13e de la conférence Est (4 v-12 d).

Arrivé à Philadelphie en début de semaine, Jimmy Butler a fêté sa première victoire sous le maillot des Sixers, face à Utah (113-107). Cette dixième victoire de la saison n'a pas été facile à empocher, puisque le Jazz, après un premier quart-temps désastreux (38-24) s'est rebiffé grâce à Donovan Mitchell (31 pts en 34 minutes, mais 13 sur 35 au tir et 0 passe). Il a fallu attendre la dernière minute pour que Philadelphie fasse la différence avec des paniers de Ben Simmons et de Butler.

L'arrière a réglé quelques comptes avec ses anciens coéquipiers de Minnesota, quittés il y a peu, en remarquant qu'"ici tout le monde avait envie de gagner". Utah, qui a perdu six de ses neuf derniers matches, a plongé à la 12e place provisoire de la conférence Ouest, tandis que Philadelphie est 5e à l'Est (10 v-7 d).

Enfin, Milwaukee n'est plus qu'à une victoire de Toronto (11 v-4 d) après sa démonstration (123-104) face à Chicago grâce à Eric Bledsoe (25 pts) et l'inévitable Giannis Antetokounmpo (23 pts, 13 rbds).

AFP