Klay Thompson et les Warriors s'offrent Cleveland pour Noël
Klay Thompson et les Warriors s'offrent Cleveland pour Noël | Tony Avelar/AP/SIPA

NBA : Golden State vient difficilement à bout de décevants Cavaliers

Publié le , modifié le

Dans un choc intense mais globalement décevant pour ce remake des trois dernières finales NBA, Golden State a pris le meilleur sur Cleveland ce lundi à l'Oracle Arena (99-92).

Pour la troisième année consécutive, la NBA avait choisi de nous offrir un joli cadeau de Noël en programmant le choc tant attendu entre Cleveland et Golden State pour le Christmas Day, traditionnelle journée NBA de Noël. Un nouvel acte donc entre les deux franchises qui dominent la Ligue depuis trois ans et qui se retrouvaient pour la première fois depuis le couronnement de Kevin Durant et des Warriors en juin dernier. Un duel qui a finalement tourné en faveur des Warriors (99-92), qui ont profité de Cavaliers peu adroits (31% de réussite au shoot), d'un Lebron James décevant (20 points à 7/18 aux tirs, 7 pertes de balle) et d'un trio Green-Durant-Thompson au niveau pour s'offrir une 27e victoire cette saison.

Alors que le Knicks-76ers avait mis une bonne mi-temps avant de vraiment démarrer, ça a chauffé d’entrée entre Cavaliers et Warriors. Au premier sens du terme puisque Kevin Durant et Draymond Green prennent dès les premières minutes une faute technique pour protestations, histoire de bien lancer de choc de Noël. Côté basket, ça joue vite avec deux équipes qui tentent beaucoup derrière l’arc de cercle. A ce petit jeu-là, c’est Klay Thompson qui régale (3/3 à trois points) mais c’est bien des Cavaliers au jeu physique et un LeBron James en jambes qui font la course en tête (24-28)

Un premier quart agréable qui laisse place à un deuxième acte brouillon des deux côtés, notamment du côté de Cavaliers en manque d’adresse (28% aux tirs à la mi-temps), symbolisé par un LeBron pas dans le coup et qui enchaîne les mauvais choix. Golden State n’en demande pas tant mais il faut attendre le retour sur le parquet de Kevin Durant pour voir Golden State passer devant au tableau d’affichage pour la première fois  du match grâce à un tir primé du dernier MVP des finales. Léger avantage pour les Warriors à la mi-temps (46-44).

Kevin Love maintient les Cavs en vie

Habitué des 3e quart-temps de folie, Golden State ne déroge pas à la règle et démarre tambours battants, avec Draymond Green et Kevin Durant à la baguette. Le jeu collectif et la grosse défense des Warriors se mettent en place et asphyxient des Cavs toujours aussi maladroits mais qui laissent passer l’orage sans trop de dégâts, avec un retard de quatre points seulement à l’orée du dernier quart-temps (71-67). Kevin Love, auteur de 15 des 23 points de Cleveland dans le troisième quart-temps, maintient en vie un Cleveland bien décevant.

Green et Thompson achèvent Cleveland

Précieux sous l’arceau, Draymond Green choisit le bon moment pour prendre feu dans tous les secteurs du jeu. Deux trois points en début de quatrième quart pour maintenir l’écart puis une passe depuis sa raquette pour envoyer Shaun Livingston au dunk en contre-attaque avant de faire lever l’Orace Arena sur un contre monstrueux face à Tristan Thompson : le N°23 s’offre un 20e triple-double en carrière (12 points, 12 rebonds, 11 passes) et GS semble avoir définitivement pris l’ascendant (85-79). Mais c’était compter sans Kevin Love (31 points, 18 rebonds) et Jae Crowder (15 points dont 3/5 à 3 points), intraitables derrière l’arc et qui permettent aux joueurs de Tyronn Lue de s’offrir une fin de match sous tension (90-86). Invisible depuis la mi-temps, Klay Thompson a finalement resurgi au meilleur des moments pour Golden State, claquant un 3 points qui fait mal à 1’30" du buzzer (95-92) avant de tuer le suspense en rentrant quatre lancers-francs à 10 secondes du terme (99-92).

Les Cavs pourront pester contre l’arbitrage et deux défenses litigieuses de Kevin Durant sur LeBron James dans les deux dernières minutes mais ne pourront surtout s’en vouloir qu'à eux-mêmes,  avec seulement 31% de réussite au shoot et un match collectivement décevant. LeBron & Co, dont la série de 13 victoires consécutives s'arrête net, n'auront pas à attendre longtemps pour prendre leur revanche. Prochain rendez-vous entre Cavaliers et Warriors programmé le 15 janvier prochain pour le Martin Luther King Day.

Mathieu Aellen