Klay Thompson (Golden State Warriors) face à TJ Mc Connel (Philadelphie Sixers)
Klay Thompson (Golden State Warriors) face à TJ Mc Connel (Philadelphie Sixers) | THEARON W. HENDERSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

NBA: Golden State se contente du minimum face au cancre Philadelphie

Publié le , modifié le

Le champion NBA en titre Golden State a, comme attendu, dominé Philadelphie (117-105), mais sans vraiment impressionner face à la pire équipe du Championnat NBA 2015-16, dimanche. Pendant un quart-temps, les Sixers qui n'ont gagné que neuf matches depuis fin octobre mais qui avaient malmené Golden State lors de leur précédent duel (108-105) fin janvier, ont fait douter les Warriors, en passe peut-être de réussir la meilleure saison régulière de l'histoire.

Le match du jour: Warriors-Sixers

Golden State s'est imposé petitement contre Philadelphie la nuit dernière. A l'issue de la première période (32-31), les différences abyssales de niveau et de classement entre les deux équipes étaient difficilement saisissables. Les Warriors ont rapidement dissipé en 2e période toute crainte de première défaite à domicile de la saison: ils ont pris le dessus sur leurs adversaires (39-24) et rallié les vestiaires avec seize points d'avance. La franchise d'Oakland a alors géré sans forcer son avance ce qui n'a pas empêché Klay Thompson de finir avec 40 points (15 sur 27 au tir), soit le double de son partenaire et du meilleur marqueur de NBA, Stephen Curry (20 pts). Avec cette 66e victoire en 73 matches, ils ont préservé l'essentiel, leur invincibilité à domicile (35 victoires consécutives cette saison, 53 depuis leur dernière défaite en janvier 2015) et restent en avance sur les temps de passage des Chicago Bulls de Michael Jordan, auteurs en 1995-96 de la meilleure saison régulière de l'histoire (72 v-10 d).

La stat du jour: 2​

Les Clippers ont enregistré dimanche coup sur coup deux bonnes nouvelles. Leur ailier fort Blake Griffin, absent depuis fin décembre, est désormais apte à rejouer, une fois qu'il aura purgé une suspension de quatre matches pour avoir frappé un membre de l'encadrement de son équipe. Plus important encore, la franchise de Los Angeles a assuré sa place en play-offs grâce à sa victoire devant Denver 105 à 90, la 45e en 72 matches cette saison. Avec deux saisons consécutives avec au moins 66 victoires, les Golden State Warriors ont rejoint les Chicago Bulls de Michael Jordan, seule autre équipe jusque-là à avoir enchaîné deux saisons régulières aussi impressionnantes: 72 v-10 d en 1995-96 et 69 v-13 d en 1996-97.

Le chiffre du jour: 5 

Pour la cinquième saison consécutive, les Clippers vont participer aux play-offs, du jamais-vu dans l'histoire de la franchise californienne, qui est sorti de l'ombre des Lakers depuis 2010. Plus impressionnant encore, avant le début de cette série, les Clippers n'avaient atteint les play-offs qu'à quatre reprises en 35 années d'existence.

La phrase du jour: Wesley Matthews​

"Il faut tous qu'on se regarde dans un miroir et qu'on décide ce qu'on veut faire: est-ce qu'on veut gaspiller six mois de notre carrière NBA ou réussir quelque chose de grand?", a lâché, remonté, Wesley Matthews, l'arrière de Dallas après la déroute de son équipe à Sacramento (133-111). Les Mavericks sont 9e de la conférence Ouest avec 35 victoires et 38 défaites, sur les talons de Houston (36 v-38 d) et d'Utah (36 v-37 d). Les Mavs affichent un bilan inquiétant de deux victoires sur leurs douze derniers matches. Ils ont laissé huit des onze joueurs des Kings alignés dimanche marquer au moins dix points.

Le Français du jour: Ian Mahinmi. ​

Le pivot d'Indiana s'est régalé face aux Houston Rockets avec ses 19 points (8 sur 12 au tir) et 11 rebonds. Les Pacers se sont imposés 104 à 101 et ont consolidé avec cette 39e victoire de la saison leurs chances de décrocher leur billet pour les play-offs.

Les résultats​

LA Lakers - Washington 88 - 101
Indiana - Houston 104 - 101
Golden State - Philadelphie 117 - 105
Sacramento - Dallas 133 - 111
LA Clippers - Denver 105 - 90

AFP