NBA Finals: Les Spurs plus près du titre

NBA Finals: Les Spurs plus près du titre

Publié le , modifié le

Grâce à leur deuxième victoire de rang sur le parquet du Heat, les San Antonio Spurs ne sont plus qu'à une victoire du titre NBA. En dominant dans le champion sortant 107-86, les coéquipiers de Tony Parker mènent désormais 3 succès à 1 et pourraient conclure dans leur salle dès dimanche. Encore une fois ébourrifants dans le jeu, les Spurs ont assommé des joueurs du Heat qui malgré LeBron James (28 points) n'ont jamais trouvé de solutions pour contrer la symphonie collective des Texans.

Le cauchemar du match 6 de la finale 2013 est en passe d'être oublié. L'année dernière, avec 5 points d'avance à 20 secondes de la fin de cette rencontre, les Spurs entrevoyaient un titre qui leurs tendaient les bras. Mais une fin de match bâclée et un Ray Allen décisif allait faire virer le rêve au désastre. Cette année, les Spurs ne voulaient pas revivre ça et comme il y a deux jours, ils ont tout fait pour. Sur le parquet du Heat, les Spurs ont une nouvelle fois étouffé un Heat, complètement impuissant qui enchaîne sa deuxième défaite à domicile. Avant les matches 2 et 3, les hommes d'Erik Spoelstra n'avaient jamais perdu à domicile dans ses playoffs. Les Spurs les ont défaits deux fois. Et avec la manière. Dix-neuf points mardi soir, 21 ce jeudi. N'en jetez plus. Et une nouvelle fois un Kawhi Leonard étincelant (20 points, 14 rebonds, 3 passes, 3 interceptions, 3 contres).

On voit mal désormais qu'est-ce qui pourrait empêcher les Spurs de remporter le 5e titre de leur histoire. A part un exploit. Car voilà ce qu'est obligé de réaliser Miami. Le Heat va devoir écrire l'histoire puisqu'aucune équipe n'a réussit à remonter un handicap de 3-1 en finale. "Cela n'a jamais été fait, mais on doit y croire, même si ce n'est pas évident après avoir perdu ces deux matches à domicile", a assuré LeBron James. Il faudra déjà retrouver des valeurs collectives car hormis LeBron James, aucun autre Floridien n'a répondu aux attentes. Chris Bosh (12 pts) et Dwyane Wade (10 pts), ont sombré, tout comme Mario Chalmers (4 pts). "King James" qui désirait tant ce "Three Peat" était bien trop seul malgré ses 28 points, 8 rebonds, 2 passes, ses 19 points sur 21 dans le 3e quart-temps. Dans l'American Airlines Arena, tout Miami sauf son quadruple MVP a eu les ailes coupées.

LeBron James n'a pas su mener son équipe à la victoire, mais il a été le seul à être à la hauteur de l'évènement
LeBron James n'a pas su mener son équipe à la victoire, mais il a été le seul à être à la hauteur de l'évènement

Leonard et Parker en patron

Si le Heat a plongé, les Spurs, eux, ont régné. Plané dans cette salle. Erik Spoelstra ne pouvait qu'être admiratif. "Il faut leur rendre hommage: ils jouent bien et ils nous empêchent de nous  exprimer", a déclaré l'entraîneur floridien. Comme mardi, le double champion en titre a complétement raté son début de  match ou plutôt a été balayé par des Spurs irrésistibles. Après le premier quart-temps, le Heat accusait neuf points de retard. L'implacable et impressionnant collectif texan emmené par Tony Parker (19  pts, 2 passes) et Tim Duncan (10 pts, 11 rbds, son 158e "double-double" en  play-offs, nouveau record NBA) a encore accru le désarroi du Heat lors de la 2e  période conclue sur le score de 55 à 36, soit 19 points d'écart! Encore désarmants d'adresse (57,1 %), les Spurs ont poussé la démonstration collective jusqu'au bout puisque tous les joueurs ayant foulé le parquet ce jeudi soir ont marqué.

A peine inquiétés par la remontée du Heat dans le 3e quart-temps (61-48), les hommes de Gregg Popovich ont remis un coup d'accélérateur dans le quatrième quart-temps avec Kawhi Leonard et Boris Diaw passé tout près du triple-double. Avec 8 points, 9 rebonds, 9 passes, "Babac" a encore répondu présent. Mais aucun Spurs ne voulait s'enflammer après ce succès probant, le 4e plus large de l'histoire en finale NBA. "Disons que je suis satisfait de la façon dont on a joué à Miami. Il faudra  encore jouer mieux dimanche", a-t-il prévenu. Un an après avoir laissé échapper le titre, déjà contre Miami, les Spurs  restent calmes à l'image de Leonard. "On prend le match N.5 comme un autre. Notre force, c'est notre jeu  collectif et notre coach, il faut juste faire ce qu'il nous demande", a assuré l'ailier. En cas de victoire dimanche, synonyme de titre, les discours devraient être beaucoup plus enflammés.

Vidéo : Le résumé du match 4 entre San Antonio et Miami

Benoit Jourdain @BenJourd1