Curry
Curry encore décisif avec les Warriors | Gene Sweeney Jr. / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

NBA : Fin de séries pour Golden State et Toronto

Publié le

Malgré un énorme Stephen Curry, Golden State est tombé de haut devant son public: alors qu'ils avaient remporté leurs onze précédents matchs, les double champions NBA en titre ont mordu la poussière 113 à 104 face à Philadelphie. Et Toronto, qui restait de son côté sur 10 succès de rang, s'est incliné face à Milwaukee dans le choc d la Conférence Est (92-105).

Les Warriors, privés de Klay Thompson malade, semblaient pourtant maîtriser Joel Embiid et ses coéquipiers. A la pause, Golden State menait de sept points (60-53) grâce aux 23 points de Stephen Curry pour un total de 41 points, dont dix paniers primés. Mais la belle mécanique s'est déréglée en 3e période face à l'agressivité et l'efficacité au rebond des Sixers qui ont alors pris nettement l'ascendant.

Embiid a marqué 11 de ses 26 points, plus un total de 20 rebonds, durant ce quart-temps, pendant que Golden State perdait pied en concédant 42 points. Curry et Durant (25 pts) ont tenté de réanimer leur équipe dans le 4e quart-temps, mais ils ont souvent shooté trop vite et gaspillé trop de ballons. L'Australien Ben Simmons (26 pts) écoeurait définitivement les Warriors en contrant un tir à trois points de Curry dans le "money time". Philadelphie qui restait sur dix défaites de suite face à Golden State, a consolidé sa 3e place au classement de la conférence Est (34 v-18 d). Après cette deuxième défaite en 2019, Golden State reste en tête à l'Ouest (36 v-15 d), mais se retrouve sous la menace de Denver (35 v-15 d).
 

Curry n'a pas suffi

Milwaukee frappe un grand coup

Les Bucks ont peut-être pris un avantage décisif avant les play-offs s'ils devaient affronter les Raptors en finale de conférence. Ils ont en effet remporté trois de leurs quatre confrontations cette saison, dont deux au Canada. Les Bucks étaient la dernière équipe à avoir battu Toronto dans sa salle, le 9 décembre dernier, et ils ont récidivé avec autorité. Milwaukee, irrésistible en 2e période, a compté jusqu'à 24 points face à Toronto qui a attendu le 3e quart-temps pour se rebeller.

Porté par la révélation camerounaise Pascal Siakam (28 pts) et dans une moindre mesure par Kawhi Leonard (16 pts), la franchise canadienne est revenue à six points (98-92) à moins de deux minutes de la fin du temps réglementaire. Mais Giannis Antetokounmpo (19 pts) et Khris Middleton (18 pts) ont redonné de l'air à leur équipe qui a signé sa 37e victoire, la 8e sur ses neuf derniers matches. "On a gardé notre plan de jeu jusqu'au bout, on est une équipe qui peut gagner beaucoup et grâce à plusieurs joueurs", s'est réjoui Antetokounmpo.
 

Le show Antetokounmpo

France tv sport francetvsport