NBA: Denver, Miami et Houston poursuivent leur marche en avant

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
James Harden Houston
James Harden (Houston Rockets) | STREETER LECKA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Ils passeront Noël au chaud : Denver solide à Phoenix, Miami costaud face à Utah et Houston résistant à Sacramento, ont fait respecter la hiérarchie, la nuit dernière en NBA.

Miami, l'équipe surprise de la saison, est quasiment intraitable cette saison sur son parquet, où seuls les Lakers ont réussi à s'imposer. Utah, qui restait sur cinq victoires, n'a pourtant pas démérité, mais c'est le Heat qui a eu le dernier mot (107-104). Un 13e succès en 14 matches à la maison, grâce à une excellente répartition des tâches au sein du collectif floridien très équilibré. Jimmy Butler (20 pts, 8 rbds) et Bam Adebayo (18 pts, 12 rbds) ont su muscler le jeu quand il le fallait, tout comme Derrick Jones Jr. auteur d'un énorme dunk sur Rudy Gobert. Le Français a pourtant été dissuasif à l'intérieur avec 20 rebonds et 5 contres. Et ses 18 points à 9/11 aux tirs ont encore démontré qu'il méritait d'être une option plus récurrente en attaque. Miami se maintient au 3e rang à l'Est. Le Jazz reste 6e à l'Ouest.

Les Nuggets croquent Phoenix

En "back-to-back", moins de 24 heures après s'être imposé chez les Lakers, les Nuggets ont dû s'employer pour en faire de même à Phoenix (113-111), au cours d'un match très indécis où les deux équipes ont mené plusieurs fois chacun. Au final, c'est Jamal Murray qui a été l'homme décisif pour la franchise du Colorado, inscrivant un panier à trois-points à 27 secondes du terme, auquel a immédiatement répondu Devin Booker, avant d'éteindre les Suns sur un autre tir à deux points, à 3,2 secondes du buzzer. Le pivot serbe Nikola Jokic a encore été en mode triple-double (22 pts, 12 rbds, 10 passes) pour contribuer à la 7e victoire de rang du dauphin à l'Ouest.

Le duo James Harden/Russell Westbrook a une nouvelle fois été déterminant pour permettre à Houston de remporter son 4e match d'affilée à Sacramento (113-104). Le premier a réussi 34 points (5 passes, 5 rebonds) et le second en a mis 28 (7 rebonds, 6 passes), sans "sur-shooter" puisqu'ils ont pris 41 tirs à eux deux, signe d'une entente en progrès. Les Rockets restent 3e à l'Ouest, tout près de Denver. Les Kings demeurent 10e.

Toronto battu par les Pacers, San Antonio rebondit

Toronto, qui restait sur six victoires dont celle historique contre Dallas la veille après avoir effacé trente points de retard, a arraché la prolongation chez les Indiana Pacers. Mais a fini par céder (120-115) après deux paniers assassins à trois points d'Aaron Holiday, inscrits durant les cinq minutes supplémentaires. Le meneur, qui a remplacé Malcolm Brogdon blessé, a fini avec 19 points (5/10 derrière l'arc) et 10 passes, au terme d'un beau duel avec son vis-à-vis Kyle Lowry (30 pts), une nouvelle fois symbole de Raptors qui se battent comme de beaux diables. Le champion en titre reste 4e à l'Est, suivi de près par Philadelphie (5e), facile vainqueur à Detroit (125-109) et par ... les Indiana Pacers (6e).

Un mois après avoir mis fin à leur série record de huit défaites d'affilée sous l'ère Gregg Popovich, les Spurs encore convalescents retrouvent peu à peu des couleurs, comme en témoigne la correction infligée à Memphis (145-115). Leur cinquième succès en huit matches. Plus que les 40 points (9 rbds, 5 passes, 3 contres) de LaMarcus Aldridge, ce sont les 67,4% de réussite aux tirs et l'impression d'un basket retrouvé (36 passes décisives) qui prêtent à l'optimisme pour des Texans désormais 9e à l'Ouest et qui visent une 22e qualification d'affilée en play-offs.

AFP