NBA : Denver et Toronto, les leaders ont du cran

Publié le

Auteur·e : AFP
Nikola Jokic Denver Nuggets
Nikola Jokic a de nouveau guidé Denver vers la victoire | MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Denver et Toronto, leaders respectifs des conférences Ouest et Est de NBA, étaient tous deux mal embarqués dans leurs rencontres mardi, mais chacune de leurs deux stars respectives, Nikola Jokic et Kawhi Leonard, a pris ses responsabilités et offert à sa franchise la victoire dans les derniers instants.

Le pivot serbe des Nuggets a certes réalisé un nouveau triple double (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) à Miami avec 29 points, 11 rebonds et 10 passes, mais c'est plutôt son improbable panier acrobatique à deux secondes de la sirène que le public du Heat gardera en travers de la gorge (103-99). A Toronto, les Raptors se sont également fait très peur contre Atlanta, qui menait à 25 secondes du terme. Mais Kawhi Leonard, l'homme qui fait la différence depuis le début de saison au Canada, a éteint les ambitions des Hawks en deux actions défensives majeures.

Une interception d'abord, sa 6e du match, qui permet une contre attaque et un dunk de Serge Ibaka. Puis une défense dure sur Trae Young permettant aux Raptors de garder leur avance (104-101). Tout cela, à l'issue d'un match à 31 points.  "On essayait de s'en sortir mais on n'a jamais pu. On s'est retrouvés menés tard dans le match, et il nous fallait quelques +stops+ et quelques paniers. Nous avons réussi à obtenir les deux, c'est super", a réagi Nick Nurse, l'entraîneur de Toronto qui s'adjuge là sa 31e victoire de la saison en 43 matches.
 

Le show Leonard

Effroi au Thunder 

Russell Westbrook et Paul George ont également tous deux eu la possibilité de revêtir le costume de sauveur d'Oklahoma City dans un autre match serré. Mais contre les Minnesota Timberwolves, les deux joueurs du Thunder sont passés à côté de leur dernière action, manquant deux tirs à trois points pour Westbrook, et un "lay-up" à l'ultime seconde pour George.  Le héros du match est bien chez les Wolves, et s'appelle Andrew Wiggins, avec ses 40 points. C'est une soirée à oublier pour "OKC": en plus de concéder une deuxième défaite de rang, les joueurs de Billy Donovan, 3es à l'Ouest, ont été foudroyés par l'impressionnante blessure de leur intérieur Nerlens Noel, dont la tête a violemment heurté le sol après un coup de coude involontaire de Wiggins. Evacué sur civière devant d'horrifiés coéquipiers, le joueur a été hospitalisé, selon le coach qui n'a pas donné plus de précisions. "Prier pour lui est la seule chose à faire", a réagi l'arrière Terrance Ferguson.

Sur certains parquets, la soirée fut moins agitée. Les New York Knicks n'ont pas pesé très lourd face aux Golden State Warriors, doubles champions en titre: avec 43 points (dont sept paniers à trois points), Klay Thompson a représenté à lui seul près de la moitié des points de l'équipe adverse (122-95). Bradley Beal a été adroit pour les Washington Wizards à Philadelphie avec 28 points, mais il a été loin de pouvoir faire basculer une rencontre à sens unique en faveur des Sixers, en pleine réussite avec une 4e victoire de suite (132-115).
 

AFP