NBA : Clippers et Raptors finissent bien, une grosse frayeur et les remplaçants à l'honneur, retour sur la dernière soirée de la saison régulière

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
James Harden
James Harden, l'arrière star des Rockets. | CHRISTIAN PETERSEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les Clippers et Raptors ont bien bouclé leur 1er tour des play-offs, en battant Oklahoma City et Denver, vendredi lors d'une dernière journée de saison régulière marquée par la frayeur de Derrick Jones Jr. (Heat) victime d'une entorse cervicale après un choc.

La NBA nous a offert une dernière nuit de saison régulière maussade. D'abord car les joueurs majeurs des différents équipes n'ont peu ou pas joué, ensuite car la blessure de Derrick Jones Jr. a glacé le sang des suiveurs. Plus que le résultat du match, ultime confrontation sans enjeu remportée par Indiana (109-92) contre Miami, avant leur duel en play-offs, c'est la sortie sur blessure de Derrick Jones Jr qui est dans tous les esprits.

Dans le 3e quart-temps, l'ailier, lauréat du concours de dunk au dernier All-Star Game, a percuté, au niveau de son cou et de l'épaule gauche, le pivot Géorgien Goga Bitadze qui posait un écran. Après plusieurs minutes passées au sol, il s'est vu poser une minerve et a été évacué sur une civière dans un silence glacial.

L'IRM et le scanner passés par le joueur ont révélé une entorse cervicale, a indiqué le Heat, ajoutant que le joueur serait réévalué au cours du week-end.

Un diagnostic rassurant confirmant les propos optimistes de l'entraîneur Erik Spoelstra qui avait assuré après coup que son joueur n'avait accusé aucune perte de sensations au niveau des membres supérieurs et inférieurs.

Côté sportif, Doug McDermott a été le plus prolifique (23 pts) pour les Pacers qui finissent 4e aux dépens du Heat 5e. Ce qui n'a aucune répercussion en terme d'avantage du terrain, les play-offs se déroulant toujours à huis clos dans l'enceinte de Disney World, dès lundi.

Les Clippers, les Raptors et les Sixers finissent bien

Deuxième à l'Ouest, L.A. a laissé ses stars Kawhi Leonard, Paul George au repos ainsi que de nombreux autres cadres pour permettre aux remplaçants d'engranger des minutes et de la confiance. Mission accomplie après prolongation contre le Thunder (107-103), qui avait également ménagé Chris Paul.

Les Clippers ont fait la différence grâce à Terance Mann auteur de 9 de ses 25 points dans les cinq minutes supplémentaires. Le rookie, joueur de première année, sorti de Florida State a été le grand artisan du succès des siens. Le Français Joakim Noah a joué 25 minutes, réussissant 9 points, 6 rebonds, et 5 passes.

On notera côté OKC, le retour convaincant du meneur Dennis Shroeder (17 pts) après six matches manqués hors de la bulle pour la naissance de son enfant.

Le champion en titre, Toronto, également assuré d'être 2e à l'Est où il retrouvera Brooklyn au 1er tour, a bien préparé cette échéance en s'imposant (117-109) contre les Nuggets.

En l'absence de Kyle Lowry, Pascal Siakam et Fred VanVleet, Serge Ibaka et OG Anunoby ménagés, les hommes du banc se sont distingués côté Raptors, à l'image de Stanley Johnson (23 pts) et Paul Watson (22 pts), au sein d'un collectif très adroit à trois points (18/35).

La seule franchise canadienne semble prête avant de remettre son titre en jeu.

A Denver, les stars Nikola Jokic (2 pts) et Jamal Murray (11 pts) ont débuté, jouant dix minutes avant de vite laisser place aux huit remplaçants qui ont inscrit 90 points. L'implication de chacun sera importante au moment d'engager les play-offs contre Utah (N.6) lundi.

Contrairement aux autres équipes, les Rockets n'ont pas beaucoup fait tourner contre les Sixers, ce qui ne les a pas empêchés de perdre lourdement (134-96).

Toujours sans Ben Simmons (genou), mais avec Joel Embiid débarrassé de sa petite entorse à la cheville (14 pts, 6 rbds) et Tobias Harris (18 pts, 7 rbds), Philly avait emmagasiner un maximum de confiance avant leur duel contre Boston au 1er tour des play-offs. Une série qui sent déjà la poudre entre deux équipes rivales.

Côté Houston, James Harden a été efficace sans forcer: 27 points (9/16 aux tirs), 10 passes en 26 minutes. Lui aussi sera à l'heure, mardi, pour la série contre OKC.

AFP