kyrie Irving, avec 30 points, a été le meilleur marqueur de la rencontre face à OKC
kyrie Irving, avec 30 points, a été le meilleur marqueur de son équipe face à OKC. | Maddie Meyer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

NBA : Boston stoppe Oklahoma City, les Knicks touchent le fond

Publié le , modifié le

Boston a infligé à Oklahoma City sa première défaite en deux semaines (134-129) dimanche, tandis que les New York Knicks, battus par Memphis (96-84), ont concédé leur 14e défaite consécutive à domicile, du jamais-vu au Madison Square Garden.

Pour cause de Super Bowl, les Celtics ont commencé leur journée tôt, pour un coup d'envoi à un horaire inhabituel, ce qui ne les a pas perturbés. Ils ont enchaîné une quatrième victoire de suite et ont surtout mis fin à la série de sept succès consécutifs d'OKC. La franchise la plus titrée de l'histoire de la NBA a toujours fait la course en tête, mais n'a jamais réussi à lâcher le Thunder. Après avoir accusé 12 points de retard durant le 3e quart-temps (94-82), Russell Westbrook et ses coéquipiers sont revenus à deux points (121-119) à moins de trois minutes de la fin du temps réglementaire.

Piètre consolation pour Paul George et Westbrook, le premier a fini meilleur marqueur du match (37 pts) et le second s'est offert avec 22 points, 16 passes décisives et 12 rebonds son 35e "triple double" (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) de la saison.

Noah conspué

A New York, les dirigeants des Knicks ont quant à eux déjà la tête à la saison prochaine, comme ils l'ont montré jeudi en envoyant à Dallas leur meilleur atout Kristaps Porzingis et trois autres joueurs, pour avoir les moyens d'attirer cet été une ou deux stars. Contre les Grizzlies, qui ne sont pourtant pas au mieux (11 défaites en 12 matches avant leur déplacement à New York), ils ont fait illusion jusqu'à la pause (41-42). Ils ont ensuite perdu pied dans le 3e quart-temps (75-62) face au duo Marc Gasol/Mike Conley, auteur de 49 points.

Pour son retour au Madison Square Garden, après ses deux catastrophiques saisons (2016-18) sous le maillot des Knicks, qui continueront à le payer jusqu'en 2021, Joakim Noah a été conspué par le public local et n'a pas vraiment brillé avec quatre points, deux passes décisives et un rebond en 16 minutes de jeu.

France tv sport francetvsport