Kemba Walker des Celtics, le 18 décembre 2019
Kemba Walker des Celtics, le 18 décembre 2019 | AFP

NBA: Boston et Miami savent voyager

Publié le , modifié le

Boston qui s'impose chez Dallas pour remonter à la 2e place, Miami qui le suit de près après avoir infligé à Philadelphie sa première défaite à la maison: à l'Est, derrière Milwaukee, il y a eu du nouveau en NBA mercredi.

Le choc entre deux outsiders de la saison a tourné à l'avantage de Boston (109-103), apparu un peu plus complet et solide que Dallas, privé de Luka Doncic. Le prodige slovène, qui soigne son entorse à la cheville droite, pourrait rejouer juste après Noël. En cette veille de sortie du dernier "Star Wars", c'était un peu "l'ascension de Kemba Walker" à laquelle on a assisté au 4e quart-temps, où le meneur a inscrit 13 de ses 32 points pour permettre aux C's de creuser l'écart. Déterminant il fut, tout comme Jayson Tatum et Jaylen Brown, 50 points à eux deux.

Les Mavs, qui avaient fait tomber Milwaukee lundi, ont manqué de jus mais n'ont pas démérité à l'image de Kristaps Porzingis (23 pts, 13 rbds), néanmoins pénalisé par ses six fautes. Les revoilà 4es à l'Ouest. Miami, au jeu collectif toujours aussi inspiré, a longtemps brillé à Philadelphie, comptant jusqu'à 18 points d'avance au dernier quart-temps. Puis, les Floridiens se sont fait peur en laissant les Sixers recoller à quatre longueurs. Heureusement pour eux, Al Horford a manqué le panier à trois points qui aurait permis à Philly de réussir le hold-up et ils se sont imposés (108-104). Un succès mérité, à l'image de leur saison: des séquences offensives irrésistibles et des trous d'airs défensifs. Conséquence: le Heat (20 victoires, 8 défaites) remonte à la 3e place à l'Est, les 76ers glissent au 5e rang.

Nunn brille, Butler discret

Le rookie Kevin Nunn a inscrit 26 points (5 passes), le pivot Bam Adebayo, qui postule d'ores et déjà au titre de joueur à la meilleure progression, en a mis 23 (9 rbds, 5 passes). Face à son ancienne équipe, Jimmy Butler a été plus discret (14 pts, 7 rbds, 5 passes). Côté Sixers, Joel Embiid a été costaud avec 22 points, 19 rebonds, mais un peu seul.

Les Raptors champions en titre se sont imposés (112-99) à Detroit, mais ont perdu deux joueurs sur blessure: le pivot Marc Gasol, victime d'une élongation à une cuisse, et l'arrière Norman Powell, touché à une épaule. " C'est une victoire qui a coûté cher", a regretté l'entraîneur Nick Nurse, qui a toutefois pu apprécier de voir Pascal Siakam encore se montrer déterminant (26 pts, 5 rbds, 4 contres), bien aidé par le vétéran Serge Ibaka (25 pts, 13 rbds) et Kyle Lowry, auteur d'un triple-double (20 pts, 10 rbds, 10 passes). Avec ce 19e succès, Toronto grimpe à la 4e place à l'Est, les Pistons restent 10e.

OKC en mode diesel

24, c'est le nombre de points de retard comblé par Oklahoma City face à Memphis pour arracher la victoire (126-102). Le Thunder semble se faire une spécialité de ce genre de scénario, puisqu'il avait remonté 26 points de retard contre Chicago lundi pour également s'imposer.

24, c'est aussi le nombre de points inscrits, sans en prendre un seul, par Denver pour renverser Orlando (113-104), qui avait compté 19 longueurs d'avance au début du 3e quart-temps. Un sursaut qui a permis aux Nuggets d'enregistrer leur 4e victoire d'affilée pour grimper à la 3e place à l'Ouest. Evan Fournier a été meilleur en seconde période (13 pts, 3 passes), mais c'est à ce moment qu'Orlando a perdu pied à Denver après avoir pourtant eu le match en main.

Titulaire en l'absence du rookie japonais Rui Hachimura, blessé à l'aine, Ian Mahinmi a perdu avec Washington à domicile contre Chicago (110-109 a.p.). Mais ses 8 points, 6 rebonds et 3 contres en 24 minutes sont encourageants, après sa blessure à un tendon d'achille.

AFP