NBA: Boston donne une petite leçon chez les Bucks

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Kyrie Irving (Boston) attaque le cercle devant Brooke Lopez (Milwaukee)
Kyrie Irving (Boston) attaque le cercle devant Brooke Lopez (Milwaukee) | AFP - GETTY IMAGES

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans le match N.1 de la demi-finale de la Conférence Est entre Boston et Milwaukee, ce sont les Celtics qui ont fait la bonne affaire en s'imposant largement à l'extérieur (112-90). Le match dans le match, c'était le duel à distance entre les deux stars Kyrie Irving, auteur de 26pts, 11 passes et 7rbds pour les locaux, et Giannis Antetokounmpo, qui a fini meilleur marqueur des Bucks avec 22pts et 8rbds. Les hommes de Brad Stevens prennent donc l'avantage dans cette série.

"On voulait envoyer un message fort, je crois qu'on a réussi du bon boulot." Kyrie Irving, la star de Boston, a envoyé le bon message. Avec 26 points, 11 passes et 7 rebonds, il a fini meilleur marqueur de la rencontre et montré le bon chemin vers une victoire. Et dans le premier match d'une série, surtout à l'extérieur et encore plus sur le terrain du N.1 de la saison régulière, le message a valeur d'avertissement. 

Pour le début de cette demi-finale attendue de la Conférence Est, Boston a  toujours fait la course en tête grâce à une défense très agressive et un marquage à deux, voire trois joueurs, d'Antetokounmpo, complètement neutralisé. En lice pour décrocher le titre de MVP, le Grec a été limité à seulement 22 points (à 7/21 aux tirs), 8 rebonds et 2 passes. Un bilan très "faible" pour lui. Et cette contre-performance na pas été compensée par ses partenaires, puisqu'il finit meilleur marqueur de sa formation et que seuls Middleton (16pts, 10rbds et 6 passes) et Mirotic (13pts, 4rbds) ont dépassé la barre des 10 points dans cette rencontre. 

L'adresse de Boston

Comme, dans le même temps, Kyrie Irving et Al Horford (20pts et 11rbds) étaient survoltés et enchaînaient les paniers, les Celtics ont pris rapidement onze points d'avance (21-10). A six minutes de la pause, cet avantage a grimpé jusqu'à 15 points (40-25). Les Bucks, qui n'avaient plus joué depuis lundi et leur quatrième victoire en autant de matches face à Detroit, ont fini par réagir avec un cinglant 15-0 alimenté par trois paniers à trois points de Nikola Mirotic.

Revenu à deux points à la pause (52-50), Milwaukee a été distancé cette fois définitivement dès le début du 3e quart-temps (83-65). "On a débuté ce match avec beaucoup d'agressivité et d'aplomb, on a pris les bonnes décisions à chaque possession de balle", s'est réjoui Irving. Les 13pts, 5 passes et 4rbds de Hayward, sorti du banc, ont également beaucoup compté. Le prochain match se déroulera encore à Milwaukee, qui se trouve déjà dos au mur.