Giannis Antetokounmpo (Milwaukee Bucks)
Giannis Antetokounmpo (Milwaukee Bucks) | Christian Petersen / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Milwaukee et OKC souverains, LeBron James au repos

Publié le , modifié le

Après deux défaites consécutives, Milwaukee s'est repris en écartant Indiana (117-98) la nuit dernière alors qu'Oklahoma City a finalement dominé Portland sur on parquet (129-121). De leur côté, les Lakers ont fait une croix sur la saison et vont ménager leur star, LeBron James.

La "crise" n'aura duré que deux matches pour Milwaukee qui a corrigé Indiana 117 à 98 jeudi, tandis qu'OKC a dominé Portland un choc en prolongation à l'Ouest (129-121).

Après avoir perdu pour la première fois de la saison deux matches de suite, les Bucks ont vite retrouvé leurs bonnes habitudes. La meilleure équipe de NBA, seule à être déjà qualifiée pour les play-offs, a décroché sa 49e victoire de la saison grâce aux 29 points de Giannis Antetokounmpo et aux 27 points de Khris Middleton. Elle restait sur deux défaites de suite à l'extérieur, samedi à Salt Lake City face à Utah (115-111) et lundi à Phoenix (114-105). "Il fallait vite renouer avec la victoire, on a joué ce match comme on a souvent joué cette saison, en commençant par bien défendre et à s'entraider", s'est félicité Antetokounmpo. Milwaukee caracole en tête de la conférence Est (49 v-16 d) et devance désormais son dauphin Toronto de trois victoires (46 v-19 d).

Succès précieux pour OKC

L'autre rencontre de la soirée entre Portland et Oklahoma City, deux équipes qui affichaient le même bilan (39 v-25 d), a été accrochée au propre comme au figuré. Le pivot de Portland Jusuf Nurkic a failli en venir aux mains avec Russell Westbrook, avant d'être exclu en fin de temps réglementaire après une altercation avec Paul George. Sans Nurkic, Portland a baissé pavillon en prolongation et s'est incliné 129 à 121. Westbrook a fini la rencontre avec 37 points, Paul George avec 32 points et le Thunder est repassé à la 3e place de la conférence Ouest, devant Houston.  "C'était un match digne des play-offs, c'est une victoire importante à ce moment de la saison", a souligné Westbrook.
 

James baisse pavillon

Les Lakers ne jouaient pas ce jeudi, mais ils ont confirmé qu'ils ne croyaient plus en leurs chances de participer aux play-offs, en annonçant que le temps de jeu de LeBron James serait réduit jusqu'à la fin de la saison régulière. "Je vais contrôler son temps de jeu à partir de maintenant", a déclaré l'entraîneur des Lakers, Luke Walton, à la chaîne de télévision ESPN.

Selon le site Yahoo Sports, les dirigeants des Lakers et l'entourage de "King James" sont parvenus à un accord pour que son temps de jeu par match soit désormais limité entre 28 et 32 minutes, contre une moyenne de 35,6 minutes depuis le coup d'envoi de la saison. James, 34 ans, pourrait également faire l'impasse sur un match, s'il a lieu moins de 24 heures après un premier.

Les Lakers, battus à domicile par Denver mercredi (115-99), ont perdu leurs quatre derniers matches et sont 11es de la conférence Ouest avec un bilan de 30 victoires pour 35 défaites. Avec 17 matches encore à disputer, ils accusent 6,5 victoires de retard sur la 8e place, la dernière qualificative pour les play-offs, occupée par les Clippers (37 v-29 d).
 

AFP