LeBron James
L'ailier de Miami, LeBron James | AFP - ISSAC BALDIZON

Miami rétablit l'équilibre

Publié le , modifié le

Après sa courte défaite au buzzer lors du premier match de ces Finales NBA, Miami a corrigé le tir en martyrisant les Spurs de San Antonio dans sa salle, 103-84. Une fois n'est pas coutume, LeBron James n'a pas terminé meilleur marqueur de son équipe laissant la lumière à son coéquipier Mario Chalmers (19 points). Après sa superbe prestation de la première rencontre, Tony Parker a évolué un cran en dessous (13 points, 5 passes), à l'image de son équipe qui a multiplié les pertes de balles (16 au total). Les deux équipes sont désormais à égalité une victoire partout avant la série de trois matches à San Antonio

La première rencontre de cette finale avait été un modèle de gestion de la part des Spurs (4 pertes de balle), la seconde a viré à la correction. Tony Parker en est d'ailleurs le premier exemple. "TP" n'avait pas perdu une fois la balle en près de 40 minutes passées sur le parquet. Dimanche soir, lors de la deuxième rencontre en Floride, il a perdu 5 ballons, participant largement à l'écroulement de son équipe notamment dans le dernier quart-temps. "Perdre la balle et rater les shoots comme on l'a fait, c'est une mauvaise  combinaison", a résumé l'entraîneur Gregg Popovich après la partie. Le coach texan a même rappelé ses leaders sur le banc au coeur du dernier quart-temps pour éviter des efforts inutiles. Après une action de classe de LeBron James (contre monstrueux sur Tiago Splitter et passe décisive pour Ray Allen dans la continuité), l'écart venait de monter à +22 (67-89). Pourtant le MVP de la saison régulière a longtemps été discret puisqu'il n'avait inscrit que 8 points lors des 3 premiers quart-temps. Mais cette action l'a réveillé. Il a même terminé cette minute de folie par un dunk sauvage en contre-attaque. Au final, James a compilé 17 points, 8 passes, 7 rebonds, 3 contres en 41 minutes...

Des Spurs en dedans

Quand Tony Parker va, tout va chez les Spurs. La mauvaise prestation du Français a plombé des Texans qui n'ont pu combler la faillite de leurs leaders, puisque ni Duncan, ni Ginobili n'ont dépassé la barre des 10 points : 9 pour le premier (3/13 aux tirs, 23% son pire pourcentage en finale NBA), 5 pour le second qui a aussi perdu 3 ballons. "Ils nous ont marché dessus après la mi-temps, ils ont fait ce qu'ils  voulaient offensivement, a déclaré l'Argentin. On ne veut pas jouer comme ça en  finale NBA. C'est frustrant, on ne voulait pas leur redonner confiance." "Il va falloir que Tim, Tony et moi réagissions car on a aucune chance de  battre Miami si aucun de nous joue correctement", a-t-il ajouté. Avec seulement 3 joueurs à 10 points ou plus dont Danny Green, auteur d'un 5/5 à 3 points et meilleur marqueur des siens (17 points), les Spurs ne pouvaient rien faire face à la furia du Heat : 5 joueurs à plus de 10 points dont Mario Chalmers, le meneur floridien qui a pris sa revanche sur "TP". Laminé lors du premier match, il a cette fois étouffé "TP" (5 pertes de balles) et terminé meilleur marqueur de son équipe (19 points).

Direction le Texas

Les seconds couteaux de Miami ont donc fait le job puisque Ray Allen a inscrit 13 points, plus que Chris Bosh (12) et Dwayne Wade (10). Bien que battus sous les panneaux (44 rebonds pour les Spurs dont 14 pour Kawhi Leonard contre 36 pour le Heat), les coéquipiers de LeBron James ont mieux utilisés le ballon (seulement 6 pertes de balle) pour finalement se détacher irrémédiablement dans le dernier quart-temps. Pas adroit en début de rencontre, "King James" a endossé son habit d'homme à tout-faire : "Quand je rate des choses offensivement, j'essaie de trouver d'autres  moyens d'aider l'équipe, a dit James. Mario (Chalmers) nous a gardés dans le  match avec son agressivité et ça m'a permis d'attendre mon heure." Avant la série de trois matches à San Antonio, le Heat reprend donc l'ascendant psychologique. La troisième rencontre qui s'annonce pourrait être décisive puisque depuis l'introduction du format actuel (série au meilleur des 7 manches), le vainqueur a gagné le titre 92,3% du temps.

Résultat

Miami Heat - San Antonio Spurs 103-84

Plus d'infos à suivre

NBA