Miami remet la marche avant

Miami remet la marche avant

Publié le , modifié le

Défait au match 1, le Heat s'est rattrapé dans la nuit de mardi à mercredi en remportant la deuxième manche des finales de conférence contre Indiana (87-83). LeBron James et Dwyane Wade ont cumulé 22 points dans le dernier quart-temps pour porter Miami vers un précieux succès qui permet aux doubles champions en titre de prendre l'avantage du terrain avant les deux prochaines rencontres en Floride.

Miami n'est pas passé loin d'une énorme frayeur. Incapables de répondre aux assauts des Pacers il y a deux jours, les hommes d'Erik Spoelstra ont évité une deuxième défaite consécutive en se reposant sur une défense plus solide qu'au Game 1 et sur un dernier quart-temps où le Heat, longtemps mené, s'est finalement reposé sur ses superstars LeBron James et Dwyane Wade. Les deux hommes, pas en rythme en début de match, ont à eux deux marqué 22 points dans les douze dernières minutes pour voler à Indiana l'avantage du parquet. "Je devais réagir dans le dernier quart-temps, a reconnu James (22 points, 7 rebonds, 6 passes). J'ai fait de bonnes passes dans le troisième, mais je devais prendre les choses en main en attaque dans le quatrième". 

A l'inverse, Lance Stephenson (25 points, 6 rebonds, 7 passes) a été immense pendant les 36 premières minutes, avant de s'écrouler dans le dernier quart-temps (2 points). Le tournant du match a eu lieu à 5 minutes du buzzer où les Pacers, qui menaient encore de trois unités (75-72), ont enchaîné cinq possessions sans marquer le moindre point. Une opportunité que le Heat n'a pas manqué en passant un 10-0 aux locaux. Ces derniers, contrairement au premier match, n'ont pu compter sur l'adresse de Paul George (4/16) et de David West (5/16) qui se sont heurtés à la défense floridienne. 

Le Heat a aussi bénéficié de Norris Cole en sortie de banc : avec 11 points, le petit meneur a scoré davantage que tous les remplaçants des Pacers (9 points seulement)! "Nous savons que ce sont de super joueurs, a admis Frank Vogel, le coach d'Indiana. Ce sont les champions. C'est ce qu'on attend d'eux. Nous, on doit simplement leur répondre. On est loin d'être démoralisés". Riposte attendue dans la nuit de samedi à dimanche, à Miami. 

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer