Chris Bosh, Miami Heat
Chris Bosh (Miami) | D. CLARKE EVANS / NBAE / GETTY IMAGES / AFP

Miami mate les Spurs de Tony Parker

Publié le , modifié le

Même privé de Lebron James, Dwyane Wade et Mario Chalmers, le Heat de Miami est venu à bout des San Antonio Spurs sur leur parquet (88-86). Les Floridiens ont pu compter sur un excellent Chris Bosh (23 points, 9 rebonds et 3 passes décisives) alors qu'en face Tony Parker a été plutôt discret (12 points, 5 rebonds, 8 passes décisives). Dans les autres matches New York a remporté son duel face à Boston (108-89) et Chicago a dominé, sur le fil, les Pistons de Detroit(95-94).

Erik Spoelstra a rendu la monnaie de sa pièce à Greg Popovich. Pour le premier affrontement de la saison, à Miami, le coach des Spurs avait laissé Tony Parker, Tim Duncan, Manu Ginobili et Kahwi Leonard au repos. Hier, c'est le jeune technicien du Heat qui a fait le même coup. A quelques heures du coup d'envoi, Spoelstra a annoncé que ni Lebron James, officiellement touché à la cuisse, ni Dwyane Wade et ni Mario Chalmers, tous deux blessés à la cheville, ne fouleront le parquet de l'AT&T Center. Pour la même décision, les Spurs avaient écopé de 250 000$ d'amende par la NBA en novembre dernier. Malgré l"insistance d'Erik Spoelstra: "Je vois où vous voulez en venir, mais il n'y a rien à imaginer, ce  n'était pas prévu", a-t-il lancé aux journalistes avant la rencontre, Greg Popovich n'est pas dupe: "Qui  peut imaginer cela", a-t-il déclaré, avec ironie.

Même amputé de ces stars, le Heat reste une équipe dangereuse. Trop confiants les Spurs l'ont appris à leur dépends. D'entrée, Chris Bosh leur faisait savoir que la rencontre ne serait pas une partie de plaisir. Trois paniers plus tard, Miami menait déjà 7-0 face à des Texans en panne d'adresse. Symbole de cette maladresse, Tony Parker qui finira le match à un médiocre 4/14 au shoot. A la mi-temps, les hommes de Greg Popovich virent néanmoins en tête (45-40). Le retour des vestiaires allait s'annoncer plus compliqué encore. A la faveur d'un troisième quart temps de feu (31-19), les champions en titre prennent l'avantage à l'orée des 12 dernières minutes. Grâce à sa défense de fer et un panier décisif de Chris Bosh à trois points à 2,5 secondes de la fin, Miami inflige à San Antonio une défaite surprise, la 18e de la saison. Avec trois victoires d'avance, le Heat a pris une belle option sur la première place de la saison régulière et bénéficiera ainsi de l'avantage du terrain durant tous les Playoffs.

New York domine Boston

L'autre choc de la soirée mettait aux prises deux franchises de légende dans un cadre non moins légendaire, le Madison Square Garden. Les Knicks et les Celtics se sont livrés à une belle répétition dans ce qui pourrait constituer un premier tour de Pllayoffs à l'Est. Malheureusement orphelin de nombreuses stars (Rondo et Garnett pour les C's, Chandler et Stoudemire pour NY), le match a tout de même été d'une belle facture. Les 27 points de Jeff Green et les 24 points et 15 rebonds de Paul Pierce n'auront pas suffit aux joueurs de Doc Rivers pour éviter leur deuxième revers de la semaine face aux Knicks. En face, c'est Carmelo Anthony qui a fait le boulot (24 points, 10 rebonds), bien secondés par Chris Copeland en sortie de banc (22 points). Finalement, Mike Woodson et ses joueurs s'imposent de 19 points (108-89) et confirment leur belle fin de saison.

Les autres résultats de la nuit:

Washington-Toronto 92-109

New-Orleans-Cleveland 112-92

Chicago-Detroit 95-94

NBA