Haslem, Wade, James, Miami
Haslem (à g), James et Wade tout sourire sous le maillot du Heat | ALEXANDER TAMARGO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Miami Heat: Wade et Haslem comme James

Publié le , modifié le

Dwyane Wade et Udonis Haslem, piliers du Heat, ont imité leur coéquipier LeBron James en mettant un terme à leur contrat avec le Heat pour devenir "free agent." Cette décision ne veut pas dire que les deux joueurs vont quitter Miami, mais elle signifie qu'ils sont prêts à sonder le marché pour connaître l'équipe qui leur fera la meilleure offre. Le président Pat Riley ne désespère pas de les convaincre de rester en Floride.

Battu par les Spurs en finale, le Heat est en train d'imploser. Après LeBron James, Dwyane Wade et Udonis Haslem, deux autres historiques de la franchise ont annoncé leur envie de tester le marcheé cet été. "Dwyane et Udonis nous ont fait part de leur intention de devenir +free  agent+", a indiqué dans un communiqué le président du Heat Pat Riley. "Dwyane est depuis plusieurs années déjà un pilier de notre équipe et nous  espérons qu'il va rester un membre de notre famille toute sa vie. Udonis est le  coeur de cette équipe depuis onze ans. Il a fait de nombreux sacrifices pour  que cette équipe gagne, il est le symbole de ce qu'incarne cette équipe. Nous  sommes impatients de rencontrer Dwyane et Udonis et leurs agents pour discuter  de notre avenir commun", a-t-il insisté. Le communiqué n'évoque pas le troisième membre du "Big Three", Chris Bosh,  qui, selon la presse américaine, aurait pris la même décision.

Lundi, la star du Miami Heat LeBron James avait annoncé qu'il mettait un  terme à son contrat avec le champion NBA 2012 et 2013. Assemblé en 2010, le "Big Three" a permis à Miami de remporter deux titres  NBA (2012, 2013) et de disputer quatre finales de suite, mais la lourde défaite  contre San Antonio dans la finale 2014 semble avoir laissé des traces dans les  esprits. Avec ces résiliations de contrats, Miami disposerait de 55 millions de  dollars cet été pour leur faire signer de nouveaux contrats ou attirer d'autres joueurs. Miami aura ainsi les moyens de recruter le grand ami de James, Carmelo  Anthony, qui s'est déclaré lui aussi "free agent" et libéré de sa dernière  année de contrat avec les New York Knicks.

AFP

NBA