Tony Parker (Spurs San Antonio) VS Jordan Farmar (Memphis) 2016
Tony Parker (Spurs) à la lutte avec Jordan Farmar (Memphis) | Frederick Breedon / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les Spurs et les Cavaliers ont assuré, les Warriors ont souffert

Publié le , modifié le

Dans la nuit de dimanche à lundi, les Spurs de San Antonio et les Cleveland Cavaliers ont empoché leur billet pour les demi-finales de conférence à l'issue de deux victoires franches et sans bavure. Tony Parker et consorts ont profité des absences sur blessures de Marc Gasol et de Mike Conley pour s'imposer 116 à 95 face aux Grizzlies. de leur côté, les Cavaliers ont pu compter sur 31 points inscrits par Kyrie Irving pour venir à bout des Pistons (100-98). A noter également le succès des Warriors sur le parquet de Rockets (121-94) mais la nouvelle blessure de Stephen Curry. Un coup dur pour Golden State !

Carton plein pour San Antonio et Cleveland

C'est un sans-faute qu'on réalisé les Spurs en décrochant, dimanche soir, une quatrième victoire de rang face à des Grizzlies décimés par les blessures, notamment celle touchant leur joueur vedette Marc Gasol. Si Tony Parker ont été accrochés dans les deux premiers quarts-temps (47-45), ils ont ensuite accéléré et leur avance au tableau d'affichage a rapidement grimpé. Ce nouveau succès, Gregg Popovich le doit à à son meneur français Tony Parker, auteur de 16 points en 21 minutes, à Kawhi Leonard (21 pts) et à LaMarcus Aldridge (15 pts, 10 rbds).

Au final, les Spurs se sont imposés 116 à 95 et devraient, au prochain tour, affronter Oklahoma City qui mène trois victoires à une face aux Dallas Mavericks. "Ce premier tour contre une équipe très physique nous a bien préparés pour la suite des play-offs, il faut maintenant qu'on garde ce rythme", a souligné Tony Parker.

Dans le même temps, les Cavaliers se sont, eux aussi, qualifiés pour les demi-finales de conférence en battant les Détroit Pistons pour la quatrième fois (100-98). Les principaux artisans de cette victoire sont LeBron James (22 pts) et Kyrie irving (31 pts). Le prochain adversaire de Cleveland sera soit Atlanta, soit Boston. Mais pour le moment, les deux franchises sont à égalité avec deux victoires chacune au compteur. 

Coup dur pour Golden State

Si tout s'est passé sans accroc pour les Spurs et les Cavaliers, les Warriors ont, pour leur part, connu une soirée en demi-teinte. Opposés à Houston, les hommes de Steve Kerr ont souffert au cours des deux premiers quarts--temps mais se sont ensuite ressaisis pour finalement l'emporter 121 à 94. Néanmoins, ce succès a été terni par une nouvelle blessure dont a été victime la vedette de Golden State : Stephen Curry. Alors qu'il effectuait son retour sur les parquets après avoir manqué les deux derniers matches de son équipe en raison d'une blessure à la cheville, le meneur des Warriors s'est blessé au genou droit sur la dernière action du deuxième quart-temps. 

Il est brièvement revenu avant le coup d'envoi de la 3e période, avant de repartir définitivement au vestiaire: "Steph voulait jouer, mais nous avons décidé avec l'encadrement médical que c'était dans son intérêt et dans celui de l'équipe qu'il soit ménagé", a expliqué Kerr. Ce dernier a également confié que son joueur, dévasté par cette nouvelle blessure, "était en pleurs dans les vestiaires". Il doit passer un IRM lundi matin qui permettra de savoir quel rôle il pourra jouer (ou pas) lors de la suite des play-offs. 

Boston et Atlanta dos-à-dos

A l'Est, les Celtics ont dû en passer par les prolongations pour s'imposer 104 à 95 face à Atlanta. En dépit de ce revers, les Hawks ont aligné un Paul Millsap des grands soirs qui a gratifié son équipe de la bagatelle de 45 points.  Les deux équipes sont désormais à égalité (2 victoires partout) et tenteront donc de se départager lors de leurs deux prochains rendez-vous (les 26 et 28 avril). 

Isabelle Trancoën