Les Knicks face aux Spurs
Duncan et Diaw au contre sur Carmelo Anthony | AFP - GETTY IMAGES

Les Spurs en démonstration à New-York

Publié le , modifié le

San Antonio a surclassé New-York au Madison Square Garden (120-89). Les Spurs signent un 6e succès cette saison, pour 1 seule défaite. Côté Knicks en revanche, c'est la soupe à la grimace avec ce 4e revers en 6 sorties. Cette victoire facile a permis à Gregg Popovich de reposer ses cadres. Malgré ses 25 minutes de jeu, Tony Parker a réalisé une nouvelle belle prestation (17 pts, 6 pd).

Le retour du dynamiteur JR Smith (18,1 pts de moyenne l'an dernier) n'y change rien. Handicapés par l'absence de Tyson Chandler et leurs manques tant offensifs que défensifs, les Knicks ont subi un 4e revers cette saison en 6 sorties. Vainqueur de Charlotte après avoir subi trois défaites consécutives, l'embellie fut de courte durée pour les hommes de Mike Woodson. Tombeurs de Golden State il y a deux jours, les Spurs ont replongé les pensionnaires du Madison Square Garden dans le doute au terme d'une rencontre maîtrisée de bout en bout. Dès la 5e minute, les Texans menaient 14-2, grâce notamment à l'adresse de Parker et Green. Limité à 25 minutes de jeu, TP a scoré 17 points à 8/12 aux tirs, auxquels il a ajouté 6 passes décisives. Dans le même temps, son partenaire de la traction arrière a marqué 24 points à 6/9 derrière l'arc et capté 10 rebonds. Lui aussi ménagé, Tim Duncan est resté 23 minutes sur le parquet new-yorkais (11 pts, 10 rbds) avant de prendre soin de ses genoux en y appliquant de la glace.

Le banc des Spurs efficace

Au relais de leurs leaders, les seconds couteaux ont assuré. Patty Mills s'est signalé avec 15 points quand Kahwi Leonard, poussé sur le banc par Belinelli, a signé 18 points. Exclu de la rotation depuis le début de saison, Nando de Colo a profité de ce large succès pour faire ses débuts (5 pts, 2 rbds). Boris Diaw est lui resté discret (4 pts). Avec 6 victoires et 1 défaite au compteur, les Texans mènent grand train en tête de la Conférence Ouest. A l'inverse, les Knicks restent englués dans les profondeurs du classement à l'Est, entre Bulls et Nets (2 v, 4 d). Comme les deux autres cadors annoncés, les Knicks tâtonnent. A la peine, les troupes de la Big Apple déplorent la blessure de leur poutre défensive Tyson Chandler. Combiné à la petite forme d'Iman Schumpert (3 pts), d'Amare Stoudemire (2 pts) ou de Carmelo Anthony (16 pts, 8 rbds), ce coup du sort était insurmontable pour les dauphins de Miami à l'Est l'an dernier en saison régulière.

La feuille de match

Vidéo: Le résumé du match Knicks-Spurs

Jerome Carrere

NBA