Tony Parker dans la victoire face aux Los Angeles Clippers
Tony Parker dans la victoire face aux Los Angeles Clippers | D. CLARKE EVANS - NBAE - GETTY IMAGES - AFP

Les Spurs avec Parker pour le match N.1

Publié le , modifié le

L'international français des San Antonio Spurs Tony Parker pourra participer jeudi au match N.1 de la finale NBA contre Miami en dépit d'une cheville gauche douloureuse, a-t-il annoncé mardi.

"Je passe mes journées à me soigner. Mais la bonne nouvelle, c'est que je jouerai le premier match de la finale jeudi face au Heat. Je ne serai peut-être pas à 100% mais je serai là", a indiqué Parker sur son site internet. "En 13 ans, j'ai disputé sept finales de conférence et j'ai la chance de disputer ma cinquième finale avec les Spurs. C'est vraiment génial. Je continue mon rêve, c'est vraiment un truc de malade. J'ai hâte d'y être", a poursuivi "TP".

Parker, qui s'était tordu la cheville gauche lors du match N.4 de la finale de conférence Ouest, n'avait pas pu disputer la seconde partie du match N.6 contre Oklahoma City (112-107 a.p.) dimanche, victoire qui a permis aux Spurs de se qualifier pour la finale NBA. Il a précisé que sa blessure remonte en fait au match N.4 du premier tour des play-offs contre Dallas. "J'ai serré les dents, je n'ai pas voulu abandonner mes coéquipiers. Mais la douleur était trop vive dans le sixième match, je ne pouvais vraiment plus jouer", a-t-il détaillé.

"Notre plus grande force, une équipe complète"

Plus tôt son coéquipier et compatriote Boris Diaw avait indiqué lors d'une conférence de presse téléphonique que Parker serait opérationnel. "Ce n'est pas un problème en soi, je ne me fais pas de soucis pour cela, Tony jouera le premier match, il sera à 100%, il aura 100% envie de se donner", a-il déclaré. "On a réussi à gagner le dernier match sans que Tony joue lors de la deuxième mi-temps et alors qu'il était diminué lors de la première mi-temps", a souligné Diaw.

"Notre plus grande force, ce qui nous caractérise sur la saison, c'est que nous avons une équipe complète, avec un banc qui peut "s'interchanger"", a-t-il rappelé. Le champion d'Europe 2013, très en vue lors de la finale de conférence Ouest, s'attend à une finale 2014 contre Miami, réédition de la finale 2013 remportée par le Heat, "très serrée". "C'était une finale très serrée en 2013, cela va être encore une finale très serrée", a-t-il prévenu.  

AFP

NBA