Kevin Garnett Brooklyn Nets
Kevin Garnett | MADDIE MEYER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les Nets dans le flou

Publié le , modifié le

Troisième défaite de rang pour Brooklyn, qui a cette fois chuté face aux modestes Sacramento Kings (107-86). Les Nets, bâtis à coups de millions de dollars et favoris déclarés pour le titre NBA, ne sont pas clairement pas dans les temps. Tout le contraire de San Antonio, bien emmené par Parker (16 points) et Diaw (15 points), qui a enregistré une sixième victoire consécutive en dominant Washington (92-79).

L'argent ne fait pas tout. L'expérience non plus. Brooklyn, après avoir acquis Paul Pierce et Kevin Garnett durant l'intersaison, est en train de l'apprendre à ses dépens. En dépit de tout le vécu et le talent des deux ex-Celtics, la franchise new-yorkaise ne décolle pas. Après sept matchs, les Nets n'ont signé que deux succès et restent sur quatre défaites à l'extérieur. Certes, il faut du temps pour que la greffe prenne mais Jason Kidd, le nouvel entraîneur, n'en a pas beaucoup.

Son patron, le multimilliardaire russe Mikhail Prokhorov, veut des résultats immédiats et met une pression infernale à ses joueurs et à son staff. L'ex-meneur all star devra donc faire des miracles s'il veut hisser Brooklyn au rang des prétendants à la conférence Est et, au vu de la copie rendue contre Sacramento, qui restait pourtant sur cinq revers d'affilée, il y a du boulot. Face aux jeunes Kings, au jeu rapide et athlétique, les Nets sont apparus extrêmement lents et empruntés. Garnett (6 points) et Pierce (12 points) ont même parfois ressemblé à des vétérans... 

Les Spurs ont la recette

L'âge n'explique cependant pas tout. Il n'y a qu'à regarder San Antonio. La franchise texane, que l'on dit vieillissante à chaque début de saison, est encore partie pour tordre le cou aux sceptiques. Les Spurs ont enchaîné une sixième victoire consécutive, cette fois face à Washington (92-79) et ils présentent désormais le deuxième meilleur (8-1) bilan de la Ligue derrière Indiana (8-0). Si Duncan était clairement dans un jour sans (1/12 aux tirs), les Frenchies Parker et Diaw, venu du banc, ont su parfaitement prendre la relève. Avec six joueurs à plus de dix points, San Antonio a de nouveau fait valoir sa science du collectif. Et montré l'exemple à suivre pour Brooklyn ? 

Dans le choc de la soirée à l'Ouest, les Los Angeles Clippers ont obtenu une  brillante victoire sur Oklahoma City (111-103). Les 33 points de Kevin Durant dans les rangs d'Oklahoma n'ont pas suffi  face au collectif des Clippers, qui ont été dominateurs au rebond, avec  notamment douze prises de Blake Griffin, proche du triple-double avec 22 points  et 7 passes. Les Clippers ont également pu compter avec l'efficacité de Chris Paul,  également près du triple double en délivrant la bagatelle de 16 passes  décisives, en marquant 14 points et en prenant 7 rebonds. Deux autres Français étaient en lice mercredi. Evan Fournier, dans une  équipe de Denver largement vainqueur des Lakers (111-99), a inscrit 5 points en  15 minutes, Nicolas Batum en a inscrit 9 en 30 minutes pour Portland, vainqueur  sur le fil de Phoenix (90-89).

Le résumé du match Sacramento-Brooklyn

Les résultats de la nuit : 

Atlanta-New York 91-95
Boston-Charlotte 83-89
Denver-LA Lakers 111-99
LA Clippers-Oklahoma City 111-103
Memphis-Toronto 87-103
Minnesota-Cleveland 124-95
Orlando-Milwaukee 94-91
Portland-Phoenix 90-89
Sacramento-Brooklyn 107-86
San Antonio-Washington 92-79
Utah-New Orleans 111-105

Julien Lamotte

NBA